Tung, prophète en son pays

Le pilote de réserve du Renault F1 Team évolue à domicile ce week-end

Le pilote de réserve du Renault F1 Team évolue à domicile ce week-end. Le Grand Prix de Chine est donc l’occasion pour lui de rencontrer les fans, d’expliquer ce qu’est la F1, de raconter son rôle au sein de l’équipe.

Hier, Ho-Pin a participé à une séance d’autographes en compagnie de Vitaly Petrov. L’enthousiasme des passionnés faisait plaisir à voir : bousculade au programme afin d’obtenir le précieux graffiti !

La journée s’est poursuivie avec un grand nombre d’interviews avec la presse locale, puis, en soirée, avec le lancement officiel du Renault Koleos Challenge, une campagne nationale mettant en avant l’une des toutes dernières productions de Renault. Une centaine de journaux ont participé à l’événement et ont pu poser leurs questions au seul pilote chinois engagé en F1. "C’était une très longue journée," sourit Ho-Pin, "Cependant, j’ai pris beaucoup de plaisir à participer à tous les événements qui avaient été organisés. Il existe une vraie demande de vulgarisation de la F1 en Chine, et je suis heureux d’avoir pu y participer un peu. Le sport était très méconnu lorsque Shanghai a accueilli son premier Grand Prix, mais il est de plus populaire. Ce n’est qu’un début !"

Aujourd’hui, changement de décor sur le circuit, puisque c’est un soleil radieux qui a accueilli les membres de la communauté F1 lors de leur arrivée. La température a gagné environ 10°, ce qui n’était pas un luxe, et qui a résolu une partie du casse-tête qui préoccupait les ingénieurs : la gestion des pneumatiques. "Bien sûr, le pneu tendre est plus rapide sur un tour et le pneu dur met un peu plus de temps pour monter en température," explique Alan permane, Chef Ingénieur, "Mais finalement, la situation est beaucoup moins problématique que nous le pensions. La piste était assez verte aujourd’hui, mais l’adhérence s’est améliorée tout au long des roulages."

Il reste néanmoins du travail ce soir. Les ingénieurs, de leur côté, vont tenter de remédier au sous-virage dont se plaint Vitaly et au manque d’adhérence qui pénalise Robert. Les mécaniciens, quant à eux, vont préparer les voitures pendant une partie de la nuit : demain, peu après les qualifications, elles devront entrer en régime de parc fermé et il sera interdit d’y toucher jusqu’à dimanche.

[Communiqué de Renault F1 Team]

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Vitaly Petrov
Type d'article Actualités