Un équilibre à trouver à Hockenheim pour Ricciardo

Organisé en alternance avec le Nürburgring depuis 2007, le Grand Prix d'Allemagne revient cette année à Hockenheim

Organisé en alternance avec le Nürburgring depuis 2007, le Grand Prix d'Allemagne revient cette année à Hockenheim. Un circuit que Daniel Ricciardo connait bien, et qui malgré son tracé court, offre une grande variété de défis.

"Hockenheim est un circuit assez court, mais c'est à nouveau un tracé qui offre un peu de tout sur le point de vue du pilotage. Je ne pense pas que le circuit pose beaucoup de problèmes aux pilotes, mais il faut être assez brave pour passer le premier virage et l'entrée du stadium, deux courbes rapides où il faut avoir confiance dans votre voiture."

Contrairement à l'ancien circuit, tracé dans la forêt et demandant plus que tout de la vitesse de pointe, le nouvel Hockenheim (construit en 2002) demande une voiture beaucoup plus équilibrée, les portions sinueuses étant plus nombreuses, mais une longue ligne droite demeurant là, vers l'épingle.

"Il faut beaucoup de stabilité pour le gros freinage de l'épingle. Tout compte fait, c'est un circuit où il faut trouver l'équilibre. Vous voulez avoir beaucoup d'appui pour le stadium et les freinages, mais d'un autre côté vous ne voulez pas avoir trop de traînée dans les lignes droites."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Daniel Ricciardo
Type d'article Actualités