Un freinage trop tardif coûte la victoire à Vettel

A Montréal, Sebastian Vettel est tombé sur un os appelé Jenson Button

A Montréal, Sebastian Vettel est tombé sur un os appelé Jenson Button. Alors qu’il avait occupé la tête durant les 69 premiers tours du Grand Prix, le champion du monde en titre a craqué sous la pression du pilote McLaren Mercedes.

Il ne restait plus que deux secteurs à compléter à Vettel avant d’empocher sa sixième victoire de la saison, mais un freinage trop tardif l’a envoyé sur la partie humide de la piste, où il n’est pas passé loin du tête-à-queue, offrant ainsi la victoire à Button.

"Bien sûr que je suis déçu. C’était une course très difficile du début à la fin, et nous avons mené chaque tour sauf le dernier. J’ai probablement été trop conservateur après la dernière voiture de sécurité. Mener et donner la victoire de la sorte ne procure pas le meilleur des sentiments," a déclaré Vettel en conférence de presse.

"Nous avons donné le meilleur de nous-mêmes. Il était important de finir, particulièrement lors d'une course comme celle-ci, mais faire ma seule erreur dans le dernier tour n’est pas vraiment agréable sur le moment. J’ai freiné un peu tard. C’était une fin de course difficile. Je pouvais voir, surtout dans le dernier secteur, que Jenson était très proche et qu'il me rattrapait. Ce fut une longue course et il y a eu une longue interruption. Je pense que c’était l’une des courses les plus difficiles de l’année."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Jenson Button , Sebastian Vettel
Équipes McLaren , Mercedes
Type d'article Actualités