Un "home" Grand Prix à oublier pour Ricciardo

Décidemment, l'Australie ne veut pas sourire à ses nationaux

Décidemment, l'Australie ne veut pas sourire à ses nationaux. Outre Mark Webber s'élançant en première ligne et terminant à une pénible sixième place, loin des leaders, ce fut également un week-end compliqué pour Daniel Ricciardo, pilote de la seconde écurie au taureau rouge.

En effet, même si les attentes des deux australiens sont loin d'être similaires, Daniel Ricciardo s'est montré déçu au terme de la première manche du championnat du monde, ayant du abandonner au cours de la 41ème boucle, après avoir réalisé le quatorzième temps des qualifications, juste derrière son coéquipier français Jean-Eric Vergne :

" A la fin j'ai dû abandonner à cause d'un problème lié à l'échappement. J'ai informé mon stand que j'entendais des bruits étranges que j'ai essayé de stopper en modifiant quelques fonctions mais cela n'a pas marché. "

L'Australien exprime également son ressenti quant à l'importance qu'ont eues les gommes apportées par Pirelli ce week-end, qui visiblement n'étaient pas évidentes à gérer :

" Au début de la course, j'ai lutté pour trouver du grip et j'avais l'impression de piloter sur de la glace tellement les pneus mettaient du temps à chauffer. Mais ensuite, après 10 tours, j'ai pris de la vitesse, et mes temps n'étaient pas si mauvais, mais j'avais déjà perdu trop de temps lors des boucles précédentes. Je pense que nous avons beaucoup de travail sur les pneus. Ce n'est pas la fin que j'espérais pour le premier Grand Prix de la saison, surtout à la maison. "

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Mark Webber , Daniel Ricciardo , Jean-Éric Vergne
Type d'article Actualités