Un nez type 2012 sur la CT03 de van der Garde

Pour la septième fois en dix séances de qualifications, Giedo van der Garde a été devancé par son coéquipier Charles Pic dans l'exigeant exercice du samedi après-midi

Pour la septième fois en dix séances de qualifications, Giedo van der Garde a été devancé par son coéquipier Charles Pic dans l'exigeant exercice du samedi après-midi. Les trois dixièmes de retard du Néerlandais sur le Français ne sont pas forcément représentatifs de la réalité, puisque van der Garde estime ne pas avoir disposé d'un tour clair. De plus, cela n'aura que peu d'incidence sur la course où tout reste à faire. “Je n’ai pas vraiment pu avoir un tour clair sur l’un ou l’autre run, donc je ne pense pas que mon chrono final fût vraiment le meilleur que je pouvais faire”, regrette le débutant. “Malheureusement, j’ai eu du trafic dans le premier secteur lors du tour rapide de mon second run, et ça m’a vraiment coûté quelques dixièmes, mais malgré cela, nous avons fini bien devant nos rivaux les plus proches, et c’était l’objectif principal”. “Nous avons vraiment mis un peu plus de temps entre eux et nous et je me suis toujours bien débrouillé en Hongrie, et nous avons le rythme de course pour nous battre avec quelques voitures de devant en course. Avec un départ propre et une bonne stratégie, je pense que nous pouvons connaître un bon dimanche”, conclut-il. À noter que van der Garde courait avec le “nez d'ornithorynque” type 2012, tel qu'il était présent sur la CT01, puis lors des quatre premiers Grands Prix 2013 sur la CT03. L'équipe n'a fait aucune mention de ce choix technique dans son communiqué de la journée.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Giedo van der Garde , Charles Pic
Type d'article Actualités