Un ou deux arrêts selon les équipes en course

Paul Hembery, Directeur de Pirelli Motorsport, a apprécié les qualifications extrêmement serrées à Montréal

Paul Hembery, Directeur de Pirelli Motorsport, a apprécié les qualifications extrêmement serrées à Montréal. L'écart de performance entre les deux composés proposés par Pirelli, les plus tendres de la gamme, est très faible au Canada.

La différence entre les deux composés fut moindre que ce à quoi l’on s’attendait par ces conditions plus chaudes, cinq dixièmes séparant le tendre du supertendre”.

Avec un tour court et des monoplaces très proches, il était presque impossible de prédire qui serait en pole position, et les écarts entre le premier et le dernier furent incroyablement faibles. Une seconde seulement sépare les 17 premiers en Q2” !

Les pneus dureront également longtemps en course, y compris le composé le plus tendre.

Le niveau de dégradation pneumatique est pour l’heure réduit, les supertendres durant 30 tours voire plus, et nous pourrions voir une stratégie à un arrêt pour certaines équipes, tandis que la majorité devrait tout de même essayer deux arrêts. Tout dépendra du timing des arrêts, et l’on verra quelles équipes pourront tirer le meilleur parti de la performance et de la durabilité des pneus qui leur conviennent le mieux”.

Tout reste ouvert selon Hembery pour ce soir.

Le Canada est toujours l’une des courses les plus imprévisibles de la saison et les quatre dernières courses cette année ont été remportées par le pilote parti de la pole. C’est cependant historiquement moins important au Canada”.

Inscrivez-vous gratuitement sur le Pirelli GP Challenge pour pronostiquer sur les résultats des GP et gagner de superbes lots!

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités