Un pas de plus vers la F1 pour Volkswagen?

partages
commentaires
Un pas de plus vers la F1 pour Volkswagen?
Sam Smith
Par : Sam Smith
Traduit par: Benjamin Vinel
20 avr. 2015 à 22:00

VW
Martin Winterkorn, directeur de Volkswagen, lors de la conférence de presse
Dr. Martin Winterkorn, dirigeant de Volkswagen AG
Scott Piecha et Bernie Ecclestone
Andreas Mikkelsen et Ola Floene, Volkswagen Polo WRC, Volkswagen Motorsport
Sebastien Ogier et Julien Ingrassia, Volkswagen Polo WRC, Volkswagen Motorsport
Sebastien Ogier et Julien Ingrassia, Volkswagen Polo WRC, Volkswagen Motorsport
#8 Audi Sport Team Joest Audi R18 e-tron quattro : Lucas di Grassi, Loic Duval, Oliver Jarvis

Des modifications hiérarchiques dans les coulisses du groupe Volkswagen pourraient rapprocher l'une de ses marques d'un arrivée en Formule 1 en 2018.

Ferdinand Piech, président du groupe Volkswagen à l'âge de 78 ans, n'a effectivement pas été écouté par le Comité exécutif du conseil de surveillance de Volkswagen, qui a préconisé d'offrir au PDG Martin Winterkorn un nouveau contrat sur le long-terme à partir de 2016.

Il se disait pourtant que Piech était en train d'orchestrer la mise à l'écart de son ancien protégé de l'entreprise, et une réunion d'urgence a été organisée la semaine dernière pour résoudre ces conflits de pouvoir internes.

Piech devra renoncer à son rôle de Président du Comité exécutif du conseil de surveillance de Volkswagen en 2017. Cette restructuration du conseil d'administration pourrait mener le groupe Volkswagen à réorganiser son programme de sport automobile dans les 18 mois à venir.

Winterkorn a pris le relais de Bernd Pischetsrieder en tant que PDG du groupe Volkswagen en 2007. Avant cela, il avait tenu le poste de président du conseil chez Audi AG, et soutenait activement les projets de course automobile de la marque en voitures de sport et en DTM. Winterkorn a supervisé l'expansion et le développement du groupe Volkswagen dans les années récentes pour conforter sa position de leader des constructeurs automobiles dans l'Union européenne.

Piech, un membre de la famille Porsche qui a stratégiquement fait évoluer la marque en difficulté vers le haut de gamme, a récemment critiqué Winterkorn au sujet des performances décevantes de Volkswagen aux États-Unis.

Volkswagen est détenu par plusieurs actionnaires dont le principal est Porsche Holdings SE. Le reste du conseil est composé d'actionnaires inconnus et privés : Qatar Holding LLC, mené par Hamad bin Jassim bin Jaber Al Thani, ainsi que l'État de Basse-Saxe et d'autres investisseurs industriels allemands.

Pourquoi la F1 est une option

Cela fait longtemps que les rumeurs évoquent un arrivée du groupe Volkswagen en Formule 1 avec l'une de ses marques. Audi pourrait être celle qui a le plus de chances d'entreprendre un programme F1, mais Motorsport.com croit savoir que Suzuki et Bugatti ont également entrepris des études de faisabilité ces dernières années.

L'an dernier, Audi a recruté trois employés qui travaillaient auparavant en F1. Il s'agit de Stefano Domenicali, ancien directeur d'équipe de la Scuderia Ferrari, Gabriele Decolli, ancien spécialiste du simulateur de Ferrari, et Jörg Zander, ancien ingénieur BMW et Williams.

En 2011, Wolfgang Durheimer, directeur de Bentley et Bugatti, a déclaré au magazine allemand Auto Motor und Sport que "si [le groupe VW] est au premier plan de l'industrie automobile, je peux nous imaginer courir en Formule 1 en 2018. Nous avons suffisamment de marques pour y parvenir".

Ecclestone accepterait de démissionner

Le principal obstacle à une arrivée du groupe Volkswagen en F1 était le fait que Piech n'aimait pas Bernie Ecclestone, grand argentier de la F1, et bien que les deux hommes ne se soient rencontrés qu'en coup de vent, il semble exister entre eux une antipathie mutuelle.

Cependant, Ecclestone a déclaré durant le Grand Prix de Bahreïn qu'il démissionnerait si Audi en faisait une condition de son arrivée en F1.

Le groupe Volkswagen structure actuellement son activité en sport automobile autour du Championnat du Monde d'Endurance (WEC) avec Audi et Porsche, ainsi que le Rallycross, la F3 (VW) et le GT (Bentley et Lamborghini). Il produit des modèles de série sous les marques Audi, Bentley, Bugatti, Lamborghini, Porsche, SEAT, Skoda et Volkswagen.

Volkswagen possède également l'équipe de football du VF Wolfsburg, où l'entreprise est basée, et a sponsorisé les Jeux Olympiques d'hiver 2014.

Prochain article Formule 1
McLaren - Honnêteté, humilité et travail acharné

Article précédent

McLaren - Honnêteté, humilité et travail acharné

Article suivant

Manor évalue le temps nécessaire pour sa nouvelle monoplace

Manor évalue le temps nécessaire pour sa nouvelle monoplace

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Bernie Ecclestone
Auteur Sam Smith
Type d'article Actualités