Un petit point pour les 50 ans de McLaren

Martin Whitmarsh était un homme heureux et optimiste au terme des qualifications du Grand Prix d’Italie, mais le Britannique n’avait pas un sourire aussi large à la fin de l’épreuve de ce dimanche

Martin Whitmarsh était un homme heureux et optimiste au terme des qualifications du Grand Prix d’Italie, mais le Britannique n’avait pas un sourire aussi large à la fin de l’épreuve de ce dimanche.

Le team ne marque que le petit point de la 10ème place grâce à la détermination de Button, qui a scoré lors des quatre dernières épreuves. De l’aveu même du boss, ce fut une manche éprouvante pour les Gris, qui avaient remporté la victoire ici-même l’an dernier.

Course difficile ; nous n'avions pas la vitesse de pointe des Toro Rosso. La 7e place était possible. On pouvait faire 2 arrêts mais nous avons privilégié la stratégie à un arrêt”, avoue-t-il, conscient du fait que la concurrence a fait du bon travail.

On a un peu cafouillé sur l'arrêt de Checo, ce qui nous a fait perdre du temps et des places malheureusement. L'équipe a fait un très bon travail pour permettre à Jenson de prendre le départ, ils ont fait en 20 minutes un travail qui prend 4 heures” !

McLaren poursuivra dans la logique de développement agressif pour maintenir sa monoplace au niveau requis, après des progrès tout de même encourageants ces dernières semaines.

Pour les dernières courses, on ne va pas abandonner, on va apporter des développements, notamment des pièces 2014 que l'on va tester dès cette année, assure Whitmarsh. S'il pleut ou qu'il y a un peu de chaos à un moment, on essaiera de tirer notre épingle du jeu”.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Martin Whitmarsh
Équipes McLaren , Toro Rosso
Type d'article Actualités