Un problème électronique a freiné les deux Williams

La trêve estivale n’a rien changé chez Williams, qui peine toujours à exploiter au mieux sa FW38.

Un problème électronique a freiné les deux Williams
Felipe Massa, Williams FW38
Felipe Massa, Williams FW38
Felipe Massa, Williams F1 Team
Felipe Massa, Williams FW38
Rob Smedley, chef de la performance Williams
Felipe Massa, Williams FW38
Felipe Massa, Williams FW38
Felipe Massa, Williams F1 Team
Felipe Massa, Williams FW38
Charger le lecteur audio

L’écurie britannique a souffert en qualifications ce samedi à Spa-Francorchamps, comme le laissaient déjà supposer les essais libres du Grand Prix de Belgique. Si Valtteri Bottas et Felipe Massa n’ont pas eu grand mal à assurer leur présence en Q3, ils n’y ont toutefois pas brillé, devancés surtout par les deux Force India qui représentent une réelle menace pour la quatrième place du Championnat constructeurs.

Alors que son coéquipier a décroché le huitième temps, Massa s’élancera depuis la dixième position sur la grille de départ. Le Brésilien a notamment cédé face à la McLaren-Honda de Jenson Button au terme d’une séance compliquée.

"C’est très frustant, oui", admet-il. "Dans le premier run en Q1, mon moteur a eu un raté, j'ai dû avorter mon tour. J'ai dû repartir avec un nouveau train de pneus. En Q3, je n'ai eu qu'un train de pneus à cause de ce problème en Q1. Ces soucis ont compliqué mes qualifications."

"La course va être très dure, le choix de pneus va être très difficile. Demain, ça va être dur de maintenir les pneus en bonne forme. Il va falloir tout faire du mieux possible."

En réalité, c’est un problème électronique qui a affecté la Williams FW38. Un incident qui est également survenu sur la monoplace de Valtteri Bottas, comme l’a confirmé Rob Smedley au micro de Sky Sports.

"Les deux voitures ont eu des problèmes de logiciel", regrette l’ingénieur britannique en charge de la performance. "Nous n'avons pas pu utiliser toute la puissance théoriquement disponible en qualifications, ça nous a coûté deux dixièmes. Je suis déçu, mais c'est le sport automobile. Les longs relais étaient très bons hier, pas trop de dégradation, le rythme était bon."

Casquette Williams Martini Racing 2016
Casquette Williams Martini Racing 2016, sur Motorstore.com
partages
commentaires
Button - "Un tour aussi bon que ma pole de 2012"
Article précédent

Button - "Un tour aussi bon que ma pole de 2012"

Article suivant

Vettel explique sa frustration à la radio en qualifications

Vettel explique sa frustration à la radio en qualifications