Un siècle depuis la première victoire Pirelli en GP

Le premier vainqueur d’un Grand Prix automobile en France fut Georges Boillot, le 12 juillet 1913, sur le Circuit de Picardie à Amiens, à bord d'une Peugeot 5,6 litres

Le premier vainqueur d’un Grand Prix automobile en France fut Georges Boillot, le 12 juillet 1913, sur le Circuit de Picardie à Amiens, à bord d'une Peugeot 5,6 litres. Il y a presque un siècle, donc, aucune mention du nom F1, qui n’est apparu que dans les années 1950, mais déjà des pneumatiques Pirelli, avec lesquels Boilot s’était imposé.

La seconde place revint à l’époque à Jules Goux, qui pilotait également une Peugeot.

Pirelli fournissait des pneus de course aux fabricants automobiles depuis de nombreuses années, mais la victoire de Boillot fut la première victoire sur un Grand prix international pour Pirelli.

Le directeur Piero Pirelli déclaré à l’époque qu'il était “certain que tous les employés de la société, et en particulier les directeurs et les employés du Département 4, seront heureux d'apprendre la nouvelle de la première victoire importante de notre société à l'étranger, qui offre de l'espoir et une promesse de réalisations nouvelles et plus importantes à venir”.

Presque 100 ans plus tard, le manufacturier italien est au cœur de l’action en Formule 1 et propose des enveloppes spécialement pensées pour apporter plus de spectacle en course en termes de dépassements et de stratégies d’arrêts aux stands, mais rencontre également au passage de nombreuses difficultés liées à la sophistication de ses gommes et des conditions de travail difficiles liées aux réglementations modernes concernant les essais, la réduction des coûts et l'utilisation des monoplaces contemporaines.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Jules Goux
Type d'article Actualités