Un vent d'optimisme souffle chez McLaren

Au Brésil, McLaren aura réussi le pari de terminer sa saison sur une bonne note, après de longs mois passés à se débattre avec une MP4-28 en manque criant de performance

Au Brésil, McLaren aura réussi le pari de terminer sa saison sur une bonne note, après de longs mois passés à se débattre avec une MP4-28 en manque criant de performance.

La quatrième place de Jenson Button et la sixième de Sergio Pérez auront eu le mérite de mettre du baume au cœur de toute l'équipe avant de se tourner vers 2014. Un vent d'optimisme que salue avec joie Sam Michael, directeur sportif du team de Woking. Il a par ailleurs mis en avant la très bonne fiabilité de la monoplace qui, si elle n'a pas apporté les résultats escomptés, reste celle qui a franchi le plus souvent la ligne d'arrivée en 2013.

"C'est bien de voir les gars finir aussi bien, c'est même fantastique pour terminer l'année", a-t-il souligné. "C'est un bon résultat pour tout le monde à l'usine. Nous avions des stratégies différentes pour les deux pilotes mais ils étaient tous les deux rapides au final. On se dit qu'il faudrait peut-être qu'on ne fasse aucune séance d'essais avant les courses vu notre résultat ! Nous avons toutefois un record cette année, nous avons terminé 99.2 % des courses, personne n'a fait aussi bien, c'est un point positif."

"La possibilité de dépasser avec cette voiture était élevée, car nous sommes arrivés avec un aileron arrière à appuis moyens et non pas à appuis élevés comme la majorité des gens. Il y aura une grande course aux développements l'année prochaine, ça sera une saison très difficile, on verra de grands changements dans les premières courses."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Jenson Button , Sergio Pérez
Équipes McLaren
Type d'article Actualités