Un week-end "à oublier" pour Vergne

Contraint à l'abandon pour la deuxième fois en une semaine, Jean-Eric Vergne a connu un week-end noir au Nürburgring

Contraint à l'abandon pour la deuxième fois en une semaine, Jean-Eric Vergne a connu un week-end noir au Nürburgring.

Victime d'un souci d'hydraulique sur sa monoplace, le Français a abandonné pendant l'intervention de la voiture de sécurité.

Mais les espoirs n'étaient de toute façon pas au rendez-vous pour JEV, qui a lutté avec sa STR8 pendant trois jours sans jamais parvenir à trouver le bon rythme.

"Il n'y a rien de plus à dire aujourd'hui, car après ne pas avoir eu le bon rythme tout au long du week-end, aujourd'hui rien n'a changé. J'ai trouvé la voiture très difficile à piloter dès le départ, ensuite il y a eu mon arrêt au stand et j'ai du freiner fort pour éviter di Resta, qui a été relâché de son stand juste devant moi, et ça m'a coûté du temps", raconte-t-il.

"Au 23e tour, l'équipe m'a dit avoir trouvé un problème hydraulique et m'a demandé de rentrer pour abandonner. C'est extrêmement décevant car c'est mon deuxième abandon consécutif. C'est un week-end à oublier."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Jean-Éric Vergne
Type d'article Actualités