Une course difficile pour Sauber

Kamui Kobayashi a vécu un Grand Prix difficile et agité à Yeongam au volant de sa Sauber C30

Kamui Kobayashi a vécu un Grand Prix difficile et agité à Yeongam au volant de sa Sauber C30. Le Japonais, qui s’élançait depuis la 14ème place sur la grille de départ, a perdu un morceau de son aileron avant à l'extinction des feux suite à un contact avec Sébastien Buemi.

Un incident qui s'est reproduit plus tard dans la course, mais avec Bruno Senna cette fois-ci. Ce deuxième contact l'a obligé à repasser par les stands afin de changer de museau, ce qui a modifié la stratégie initialement prévue.

"Mon départ était bon, même si je n'ai gagné aucune position. Lorsque j'étais aux prises avec Sébastien Buemi, nos voitures se sont touchées et mon aileron avant a été endommagé. J’ai ensuite chaussé les pneus super-tendres après dix tours, puisque j'avais débuté avec les tendres. Par après, la voiture de sécurité est entrée en piste et nous avons perdu l'avantage des pneus neufs," a déclaré Kobayashi.

"Mon aileron arrière était également endommagé, mais je ne sais pas vraiment d'où cela venait. A la moitié de la course, Bruno Senna était derrière moi et il attaquait beaucoup, et nous nous sommes touchés, ce qui a de nouveau endommagé mon aileron avant. A cause de cela, la voiture sous-virait beaucoup et les pneus avaient du graining. J'ai dû rentrer au stand plus tôt que prévu pour remplacer l'aileron. Après le deuxième arrêt, j'ai pu doubler quelques voitures à l'arrière du plateau, mais il n'y avait évidemment plus aucune chance de marquer des points. De manière assez simple, nous étions trop lents mais nous allons travailler là-dessus."

Depuis le début de l’année, Sergio Pérez a étonné par sa capacité à conserver ses pneus sur de longues distances. A Yeongam toutefois, le pilote mexicain a souffert d’une forte dégradation de ses gommes super-tendres. Il a également dû effectuer un passage supplémentaire par la voie des stands en fin de course après avoir fait un plat sur un de ses pneus.

"J’ai pris un assez bon départ, puis j'ai été bloqué derrière d'autres voitures et j'ai reperdu les positions que j'avais gagnées. Le rythme était assez bon en début de course avec les pneus tendres, mais j'ai eu du mal ensuite avec les super-tendres. Ils se dégradaient beaucoup trop dans le dernier relais en particulier. J'ai dû passer par les stands et les changer à trois tours de la fin car j’avais fait un plat sur le pneu avant droit, on pouvait même voir la structure. C'est dommage mais je n'aurais pas pu finir la course avec les pneus dans un tel état. De toute façon, nous n'avions pas le rythme pour finir dans les points aujourd'hui," a indiqué Pérez.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Bruno Senna , Kamui Kobayashi , Sébastien Buemi , Sergio Pérez
Équipes Sauber
Type d'article Actualités