Une deuxième équipe américaine sur la grille en 2016?
Jules Bianchi, Marussia F1 Team
Will Stevens, Manor F1 Team et Roberto Merhi, Manor F1 Team signent des autographes pour les fans
Roberto Merhi, Manor F1 Team sur la grille
Roberto Merhi, Manor F1 Team sous la pluie
Roberto Merhi, Manor F1 Team et son équipier Will Stevens, Manor F1 Team.
Will Stevens, Manor F1 Team avec Roberto Merhi, Manor F1 Team et Graeme Lowdon, Manor F1 Team lors du concert d'après-course
Roberto Merhi, Manor F1 Team
Will Stevens, Manor F1 Team

Le promoteur Tavo Hellmund et le financier James Carney sont à la tête d’un groupe d’investissement américain qui cherche à acheter une équipe de F1. Il existe une réelle chance de voir l’Amérique du Nord posséder non pas une mais deux équipes de Formule 1 sur la grille 2016, peut révéler Motorsport.com

Les plans de Gene Haas pour son équipe "affiliée" à Ferrari progressent bien pour 2016, mais un groupe d’investisseurs américains tente activement d’acheter une équipe existante pour rejoindre également la grille. Ce groupe est dirigé par James Carney, homme d’affaires basé à New-York, et par Tavo Hellmund, qui a développé le Circuit des Amériques au Texas et avait trouvé un accord avec Bernie Ecclestone pour permettre à la F1 de revenir aux Etats-Unis. 

Plus récemment, Hellmund a été impliqué dans le retour de la F1 au Mexique, après 23 ans d’absence. Le Grand Prix du Mexique se déroulera le 1er novembre prochain sur l’Autodromo Hermanos Rodriguez. 

Si Hellmund et Carney se sont refusés à tout commentaire, un représentant de Carney a confirmé qu’il existait un intérêt, tout en évitant soigneusement de préciser quelle équipe était visée pour un éventuel rachat. Des sources ont suggéré qu’il pourrait s’agir de l’équipe Manor, actuellement détenue par l’homme d’affaires Stephen Fitzpatrick, fondateur d’Ovo Energy. L’équipe qui aligne actuellement Will Stevens et Roberto Merhi occupe le fond de grille avec des monoplaces basées sur des châssis 2014. 

Une inquiétude pour les primes? 

L’ex équipe Marussia a manqué les trois dernières courses de la saison 2014 pour des raisons financières et son avenir a longtemps été incertain, avant le rachat par Fitzpatrick qui a permis d’aligner deux monoplaces cette saison. Ce dernier serait toutefois à la recherche d’un nouveau partenaire, voire intéressé pour revendre entièrement l’écurie. C’est justement ce que le duo Carney-Hellmund cherche à faire en prenant le contrôle total d’une équipe. 

La situation est cependant compliquée par la manière dont sont redistribuées les primes en F1 : seules les 10 premières équipes du championnat sont assurées de recevoir de l’argent. L’arrivée de Haas l’année prochaine signifie qu’il y aura 11 équipes. Il existe des accords stipulant qu’une équipe doit terminer à deux reprises dans les 10 premiers en trois ans avant de pouvoir prétendre à recevoir les primes. Manor ne pourrait ainsi pas prétendre à une prime avant 2017. 

Ce système de redistribution est toutefois dans le collimateur et beaucoup appellent à une refonte, à commencer par le Président de la FIA, Jean Todt.  

partages
commentaires
Palmer veut être titulaire chez Lotus en 2016
Article précédent

Palmer veut être titulaire chez Lotus en 2016

Article suivant

McLaren - Derrière le manque de puissance, la récupération d'énergie

McLaren - Derrière le manque de puissance, la récupération d'énergie
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021