Une "offre sérieuse" pour reprendre Marussia

En difficulté financière, l'écurie Marussia pourrait trouver un repreneur sérieux dans les jours à venir

En difficulté financière, l'écurie Marussia pourrait trouver un repreneur sérieux dans les jours à venir. Depuis dix jours, la structure dirigée par John Booth ne communique plus, y compris sur les réseaux sociaux, et sa participation au prochain Grand Prix à Austin semble aujourd'hui impossible. Bernie Ecclestone lui-même a annoncé une grille à 18 voitures pour le week-end prochain.

Les dettes de l'équipe s'élèveraient actuellement à 38 millions d'euros et une demande aurait été faite plus tôt dans le mois pour faire l'objet d'une

administration judiciaire

. Le salut du team passerait alors par un rachat. L'actuelle propriétaire de Marussia est le milliardaire russe Andrei Cheglakov.

Ce dernier pourrait accepter de céder l'écurie contre 25 millions d'euros. Une somme que seraient prêts à mettre Baljinder Sohi et Sonny Kaushal. Ces deux frères britanniques d'origine indienne ont fait leur fortune dans l'industrie sidérurgique et pourraient investir l'un et l'autre pour reprendre Marussia et éponger les dettes, dans le cadre d'un plan total de 63 millions d'euros.

"Nous sommes très proches d'un accord", a confié Sohi au Telegraph. "Mais il faut que ce soit le bon prix. Nous avons fait une offre sérieuse et nous verrons ce qui va se passer."

Actuellement neuvième du championnat, Marussia pourrait ensuite entrevoir un avenir un peu plus serein grâce aux primes correspondant à ce classement. Mais cette neuvième position doit encore être défendue, face à Sauber notamment. L'absence probable de l'équipe aux Etats-Unis et au Brésil ne va pas faciliter la tâche.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes John Booth , Bernie Ecclestone
Équipes Sauber
Type d'article Actualités