Une septième place sur la grille très amère pour Vettel

Il faut aller chercher la quatrième ligne de la grille de départ du Grand Prix du Mexique pour trouver trace de Sebastian Vettel. Une situation qui n'a rien de "normal" selon le principal intéressé.

C'est un Sebastian Vettel très amer qui s'est présenté devant les micros à l'issue des qualifications du Grand Prix du Mexique. Le début du week-end avait pourtant semblé idéal pour Ferrari à Mexico, mais soit le potentiel de la SF16-H était un mirage, soit il n'a pas été correctement exploité ce samedi. 

Aucune lutte possible avec les Mercedes, mais pas non plus avec les Red Bull. Pire, les deux Ferrari ont été devancées par la Force India de Nico Hülkenberg en Q3. Pour Vettel, il a fallu s'incliner face à son coéquipier Räikkönen pour finalement se contenter d'un septième rang pas à la hauteur des attentes. 

"Nous n'étions pas assez rapides en supertendres", regrette le quadruple champion du monde. "Nous étions très bons en tendres, plus rapides qu'en supertendres. Ce n'est pas normal."

"Je pense qu'en essais libres, ça n'a pas d'intérêt de faire la course, mais peu importe. La seule chose qui importe aujourd'hui, c'est le résultat, et nous n'en sommes pas satisfaits."

L'Allemand pourrait également se retrouver sous la menace d'une sanction pour avoir gêné Lewis Hamilton dans un tour rapide. Un cas de figure pour lequel il ne peut pas grand-chose selon lui : "On m'a dit trop tard de le laisser passer, maintenant, c'est trop tard. Si je prends une pénalité, c'est comme ça."

Veste souple Scuderia Ferrari 2016
Veste souple Scuderia Ferrari 2016, sur Motorstore.com
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP du Mexique
Sous-évènement Qualifications
Circuit Autodromo Hermanos Rodriguez
Pilotes Sebastian Vettel
Équipes Ferrari
Type d'article Réactions
Tags mexico, scuderia