Une véritable déception pour Sauber à Monza

C’est forcément la déception qui prime au sein de l’équipe Sauber après le Grand Prix d’Italie

C’est forcément la déception qui prime au sein de l’équipe Sauber après le Grand Prix d’Italie. Sergio Pérez était bien parti pour réaliser une belle performance à Monza mais il a dû stopper sa course à cause d’un problème de boîte de vitesses.

Comme en Australie, le pilote mexicain misait sur une stratégie à un arrêt puisque c’est un des pilotes les plus économes avec les pneumatiques. Toutefois, à partir du 20ème tour, il n’est plus parvenu à utiliser son troisième rapport avant de ne plus savoir enclencher la moindre vitesse.

"Malgré nos mauvaises places sur la grille, nous étions bons en course. Après, nous avons tous les deux abandonné et c'est difficile à accepter. Je suis parti 15ème et notre stratégie de course était de faire un très long relais avec les pneus les plus durs et, à la fin, un relais très court en pneus tendres," a déclaré Pérez.

"A partir du 20ème tour, j'étais septième. J’étais à une certaine distance du pilote devant moi et je possédais une certaine avance sur le pilote derrière moi. Tout se présentait donc bien. Ensuite, je n'ai d'abord plus pu utiliser le troisième rapport et après je n'ai pas pu enclencher la moindre vitesse. Nous avons manqué une grande opportunité de marquer des points aujourd'hui."

A Monza, Kamui Kobayashi a rencontré le même problème que son équipier qui a vécu une course assez grisante. Le Japonais avait la même stratégie que Pérez, mais dès les premiers tours elle a été ruinée par un contact avec un concurrent.

"C'est évidemment un résultat décevant pour tout le monde. Je n'avais plus de puissance, quel que soit le rapport enclenché. Jusque-là, c'était de toute façon une course assez grisante et difficile pour moi. J'avais un train de pneus durs neufs pour le départ, et évidemment la stratégie était de rester avec ce train pendant longtemps en piste," a déclaré Kobayashi.

"Sergio a prouvé plus tard que c'était possible, mais après l'accident du premier tour, qui a impliqué quelques voitures, tout le monde a tenté de s'arrêter pour ne pas être pris dans l'accident. J'ai touché la voiture qui était devant moi. Non seulement mon aileron avant s'est cassé, mais j'ai aussi endommagé les pneus. J'ai dû chausser des pneus tendres déjà utilisés. A cause de cela, notre stratégie a été ruinée mais je restais très confiant pour marquer des points aujourd'hui. C'est une vraie déception."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Kamui Kobayashi , Sergio Pérez
Équipes Sauber
Type d'article Actualités