Van der Garde ne tire pas son épingle du jeu

Dernier en qualifications ce samedi, Giedo van der Garde espérait sans doute un meilleur résultat qu'un lointain vingt-deuxième tour chrono à Montréal

Dernier en qualifications ce samedi, Giedo van der Garde espérait sans doute un meilleur résultat qu'un lointain vingt-deuxième tour chrono à Montréal. La pluie, forçant tous les pilotes à chausser des pneus intermédiaires, n'aura pas aidé le pilote néerlandais. "Nous sommes sortis tôt en intermédiaires", explique le pilote Caterham. "J'étais l'un des premiers en piste, et les temps continuaient à descendre pendant qu'une trajectoire sèche apparaissait, mais ça n'a jamais été suffisant pour les slicks, comme ça l'avait été lors de la dernière course à Monaco." L'élimination du pilote néerlandais en première partie de qualifications n'est pas étonnante, mais Giedo van der Garde espérait certainement devancer ses principaux adversaires : les Marussia ainsi que Charles Pic, son coéquipier et premier adversaire. Le pilote Caterham nourrit des regrets: "Nous sommes sortis avec un nouveau set de pneus intermédiaires quand il restait quelques minutes mais ensuite, sur mon tour le plus rapide, j'ai fait une grosse erreur qui m'a coûté environ 1.5 secondes, et ensuite sur mon dernier tour j'ai dû ralentir à cause d'un drapeau jaune, ce qui signifie que je n'ai pas pu réaliser un temps vraiment représentatif." "C'est dommage parce que la voiture allait bien et que j'aime ce circuit, particulièrement dans ce type de conditions." Et Giedo van der Garde de conclure : "Nous savons que nous avons un rythme de course décent. Ainsi nous allons mettre aujourd'hui derrière nous et passer à dimanche."

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Giedo van der Garde , Charles Pic
Type d'article Actualités