Vandoorne : "Alonso avait toujours ce qu'il voulait" chez McLaren

Stoffel Vandoorne assure que Fernando Alonso disposait toujours chez McLaren d'un meilleur matériel que lui, durant leur collaboration qui aura duré deux années en Formule 1.

Vandoorne : "Alonso avait toujours ce qu'il voulait" chez McLaren

Un an après avoir quitté la Formule 1, où McLaren ne l'a pas conservé, Stoffel Vandoorne a lancé le programme Formule E de Mercedes de belle manière ce week-end, en décrochant un double podium lors de l'E-Prix de Diriyah. Grâce au constructeur allemand, il conserve des liens avec la catégorie reine mais ne fait pas d'un retour en F1 une fin en soi. La décrivant comme "un monde contrefait dans lequel chacun défend ses propres intérêts", le pilote belge est heureux là où il est, après avoir également découvert l'Endurance ces derniers mois.

"En Formule E, au Mans ou en WEC, vous trouverez de la véritable course automobile actuellement", assure-t-il dans une interview accordée à Sport/Voetbalmagazine. "On va là-bas pour courir, pas pour faire de la politique. La Formule 1 reste le plus grand championnat, mais la Formule E est juste en dessous. C'est l'avenir. C'est pour cela que l'on voit de plus en plus de constructeurs."

Lire aussi :

Si Vandoorne décrit la Formule 1 avec ce sentiment doux-amer, c'est essentiellement en raison de ce qu'il a vécu chez McLaren en 2017 et 2018. Si dans les faits et dans les relations, la cohabitation avec Fernando Alonso n'a pas fait de remous ni provoqué de tensions particulières, elle a toutefois affecté le Champion GP2 2015 dans la manière dont l'écurie de Woking s'articulait intégralement autour du double Champion du monde.

Systématiquement battu en qualifications et en course par l'Espagnol, Vandoorne a vécu une saison 2018 proche du calvaire. "Vous ne voyez pas tout ce qui se passe en coulisses, toute la politique", lançait-il il y a un an tout juste"Je ne peux pas tout dire, mais vous pouvez bien imaginer certaines choses". Difficile, avec le recul, d'en parler sans donner le sentiment de cracher dans la soupe. Néanmoins, le Belge est revenu plus clairement sur ce qu'il avait déjà laissé entendre de sa collaboration avec Alonso.

"Je n'ai jamais eu de problèmes avec lui, mais il avait toujours ce qu'il voulait", assure Vandoorne. "Il y avait toujours deux ou trois personnes haut placées dans l'équipe, qui s'assuraient que tout se passait comme Fernando le voulait. L'équipe lui a apporté tout le soutien et les ressources nécessaires. N'importe quel pilote voudrait profiter d'un tel matériel supplémentaire pour être plus performant que son coéquipier."

"Sur le papier, je n'ai jamais terminé devant lui, mais de tous ses coéquipiers j'étais le plus proche. McLaren ne m'a jamais dit de ne pas finir devant lui, mais ils m'ont demandé en course de le laisser passer. Ils le faisaient presque toujours."

partages
commentaires
Ticktum pourrait quitter le sport auto s'il n'arrive pas en F1

Article précédent

Ticktum pourrait quitter le sport auto s'il n'arrive pas en F1

Article suivant

Gagner ne suffirait pas à convaincre Honda de rester en F1

Gagner ne suffirait pas à convaincre Honda de rester en F1
Charger les commentaires
L'avantage inattendu de la course sprint Prime

L'avantage inattendu de la course sprint

Le test des courses sprint en Formule 1 à Silverstone a suscité des réactions mitigées samedi, mais il restait à savoir quel serait son impact sur le Grand Prix de dimanche. Alors que les fans s'émerveillaient du départ de Fernando Alonso, une leçon clé permettait d’anticiper l’accident survenu à Copse le lendemain.

Formule 1
25 juil. 2021
Les conséquences cachées du crash de Verstappen Prime

Les conséquences cachées du crash de Verstappen

Les limitations budgétaires mises en place en 2021 n'ont de cesse d'amener les équipes de pointe à devoir faire de nouveaux compromis pour limiter les dépenses. Ceux-ci sont particulièrement ressentis en situations d'accidents causant d'importants dégâts.

Formule 1
24 juil. 2021
Comment Lawrence Stroll va faire gagner Aston Martin Prime

Comment Lawrence Stroll va faire gagner Aston Martin

Lawrence Stroll est un homme qui aime obtenir ce qu'il veut. Et, en ce moment, ce qu'il veut par-dessus tout, c'est faire de son équipe de Formule 1, Aston Martin, des gagnants et des Champions du monde.

Formule 1
22 juil. 2021
Théo Pourchaire : ses débuts en F2, ses espoirs de titre... et son permis ! Prime

Théo Pourchaire : ses débuts en F2, ses espoirs de titre... et son permis !

Après un week-end bien chargé avec trois courses à Silverstone, quoi de mieux qu'une escale dans le studio londonien de Motorsport.tv ? Théo Pourchaire nous a fait le plaisir de nous rendre visite et s'est exprimé sans tabou sur un grand nombre de sujets, qu'il s'agisse de Formule 1, de Formule 2... ou de son permis de conduire !

FIA F2
21 juil. 2021
Les notes du Grand Prix de Grande-Bretagne 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Grande-Bretagne 2021

Après le Grand Prix de Grande-Bretagne, dixième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
19 juil. 2021
Qualifs Sprint : ce qu'il faut garder et ce qu'il faut changer Prime

Qualifs Sprint : ce qu'il faut garder et ce qu'il faut changer

Au Grand Prix de Grande-Bretagne, la Formule 1 a organisé ses premières qualifications sous la forme d'une course sprint. Il est difficile de tirer des conclusions après un seul essai mais nous trouvons déjà des points positifs et des zones à améliorer.

Formule 1
18 juil. 2021
La F1 de 2022 vue par les pilotes Prime

La F1 de 2022 vue par les pilotes

La présentation du modèle à l'échelle 1 mettant en lumière les changements pour la saison 2022 était avant tout un événement dédié aux spectateurs et fans de F1. Mais il a aussi intéressé les pilotes.

Formule 1
17 juil. 2021
Ce que le concept de 2022 nous apprend sur le futur de la F1 Prime

Ce que le concept de 2022 nous apprend sur le futur de la F1

Sur le circuit de Silverstone, théâtre du Grand Prix de Grande-Bretagne, la Formule 1 a dévoilé un modèle à l'échelle 1 d'une monoplace répondant à la réglementation de la saison 2022.

Formule 1
16 juil. 2021