Vandoorne déplore une McLaren "inconduisible"

À Silverstone, Stoffel Vandoorne a été éliminé en Q1 pour le troisième Grand Prix consécutif, et le pilote McLaren se plaint d'une monoplace "inconduisible".

Vandoorne déplore une McLaren "inconduisible"
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL33
Stoffel Vandoorne, McLaren
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL33
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL33
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL33
Fernando Alonso, McLaren MCL33
Fernando Alonso, McLaren
Fernando Alonso, McLaren MCL33
Fernando Alonso, McLaren
Fernando Alonso, McLaren MCL33

Stoffel Vandoorne connaît un week-end très difficile en Grande-Bretagne, s'étant classé 17e, 17e et 18e des trois séances d'essais libres. Lors de la première partie des qualifications, encore une fois, le Belge n'a pu faire mieux que 17e, à neuf dixièmes de seconde de son coéquipier Fernando Alonso.

"Aujourd'hui, ça a été vraiment difficile", regrette Vandoorne. "La voiture était inconduisible et nous ne comprenons pas vraiment pourquoi. Nous n'avons pas réussi à la mettre dans de bonnes conditions pour les qualifications."

"Nous avons un gros problème depuis ce matin. Elle est vraiment inconduisible. Nous devons comprendre ce qui cloche. Clairement, l'autre voiture semble avoir du rythme. Si nous parvenons à comprendre ça pour demain, ce sera bien."

Vandoorne encaisse ainsi un sévère 10-0 face à Alonso en qualifications, mais n'a que faire de la petite seconde qui le sépare de l'Espagnol ce samedi.

"Je me moque de l'écart, car il s'explique par les problèmes que nous avons eu avec la voiture", affirme-t-il. "Je ne m'intéresse vraiment pas à ça."

"Les meilleures qualifs de l'année" pour Alonso

Alonso, quant à lui, s'est hissé à la 13e place en Q2 et a montré autant de satisfaction qu'à l'accoutumée au sujet de sa performance.

"J'ai dépassé la limite", déclare l'Ibère sans détour. "Je pense que ces qualifications sont sans le moindre doute les meilleures de l'année, c'est le meilleur week-end dans l'ensemble. Nous étions très compétitifs vu notre potentiel, évidemment. Donc je suis content et j'espère que nous pourrons marquer des points demain."

"C'est un long circuit, très exigeant en appui aérodynamique. Nous savions les problèmes que nous risquions d'avoir ici, donc je pense que nous avons réussi à nous tirer de qualifications compliquées avec une bonne position, et en partant du côté propre de la piste. Espérons avoir des évolutions à Hockenheim, puis en Hongrie. Nous savons avoir besoin de plusieurs dixièmes pour atteindre le niveau de Haas, et même de Sauber, qui est désormais au niveau de Haas."

Après avoir obtenu la huitième place en partant des stands au Red Bull Ring, certes grâce à des abandons devant lui, Alonso a bon espoir de signer un résultat similaire avec une meilleure position sur la grille.

"Un ou deux arrêts, ça reste ouvert, selon la chaleur et la dégradation demain, mais les points sont toujours possibles quand on est près d'eux au départ. Il se passe toujours quelque chose. On a vu en Autriche qu'il était possible de marquer des points même en partant des stands, donc en partant 13e, espérons que ce sera plus facile", conclut-il.

partages
commentaires
La force blindée du Charles Leclerc
Article précédent

La force blindée du Charles Leclerc

Article suivant

La Renault de Sainz éliminée dès la Q1

La Renault de Sainz éliminée dès la Q1
Charger les commentaires
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021
L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1 Prime

L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1

Initialement controversé en raison de son effet sur l'esthétique et le poids des Formule 1, le Halo a gagné en reconnaissance depuis son introduction en 2018. Pat Symonds se penche sur la création d'un sauveur de vies.

Formule 1
18 déc. 2021