Vandoorne, son parcours, ses ambitions (1/2)

Avoir obtenu un siège Fortec, le même qui a permis à Robin Frijns de remporter le titre 2012 en FR3

Avoir obtenu un siège Fortec, le même qui a permis à Robin Frijns de remporter le titre 2012 en FR3.5, était déjà un bon signe pour Stoffel Vandoorne. Et voilà que McLaren décide de le prendre sous son aile. Une ascension importante pour le jeune belge de 20 ans qui se rapproche un peu plus de la F1. Retour sur son parcours…

La carrière de Stoffel commence en 1998. Son père est désigné pour réaliser le restaurant d'un karting en Flandres. Son jeune fils, alors âgé de 6 ans, a ainsi la possibilité de piloter comme bon lui semble. "J'ai commencé à adorer ça et à vouloir y retourner sans cesse", se rappelle le belge. "Le propriétaire m'a ensuite acheté un petit go-kart et je pouvais donc conduire quand j'en avais envie."

Un manque de fonds retardant l'entrée de Stoffel dans le monde sérieux des karts à 2 temps, ce n'est qu'à l'âge de 16 ans, en 2008, qu'il entame les choses sérieuses et parvient à se faire couronner champion de Belgique lors de sa première saison de KF2. Dans la foulée, l'année suivante, Vandoorne remporte la compétition "Steering Wheel" organisée par le Royal Automobile Club de Belgique. Cette compétition, voyant 50 à 60 concourants se disputer la victoire, fut largement dominée par Stoffel. Le premier prix, 45000€, équivalait à la moitié des coûts de participation à une saison de F4 Eurocup 1.6.

"La décision la plus difficile était de choisir le prix. Quand vous n'êtes pas plein de réussite en voitures, il est difficile de continuer, sauf si vous avez beaucoup d'argent, que je n'avais pas", explique Vandoorne. Et voilà Stoffel en World Series by Renault. À 2 courses de la fin de la saison, Stoffel possède déjà suffisamment de points pour remporter la victoire. Il finit l'année champion.

Cette victoire l'envoie alors en FR 2.0, chez KTR, en 2011. Son patron dans cette équipe, Kurt Mollekens, est sûr de lui: "Il est excellent, sans aucun doute." Son début de saison est sans coup d'éclat, mais dans la seconde moitié de celle-ci, le nombre de points remportés par Vandoorne n'est dépassé que par Frijns. Et il semblerait que l'aspect technique est un atout de Stoffel: "Il est de loin le pilote qui a montré le plus d'intérêt à la technique que nous n'ayons jamais eu", relate Mollekens. Il finit la saison en cinquième position.

En 2012, Stoffel entame sa seconde saison en FR2.0, mais chez Josef Kaufmann Racing cette fois-ci. Cette saison se solde par la victoire du belge, et marque alors un virage dans ses objectifs de carrière: désormais, il veut être Champion du Monde de F1 !

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Kurt Mollekens , Robin Frijns , Stoffel Vandoorne
Équipes McLaren
Type d'article Actualités