Vandoorne : Traverser des moments durs, "une nouvelle expérience"

partages
commentaires
Vandoorne : Traverser des moments durs,
Valentin Khorounzhiy
Par : Valentin Khorounzhiy
Co-auteur: Oleg Karpov
9 mai 2017 à 12:09

Le rookie en F1, Stoffel Vandoorne, croit que les moments difficiles qu'il vit avec son équipe actuellement peuvent au moins être bénéfiques pour son développement en tant que pilote de Grand Prix.

Stoffel Vandoorne, ART Grand Prix, Champion 2015 de GP2
Stoffel Vandoorne, ART Grand Prix, Champion 2015 de GP2
Stoffel Vandoorne, McLaren
Stoffel Vandoorne, McLaren
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32
Stoffel Vandoorne, McLaren, Eric Boullier, directeur de la compétition, McLaren

Le Belge a remplacé cet hiver Jenson Button au sein de la structure de Woking, étant propulsé à 25 ans dans sa première saison de titulaire en F1, après plusieurs années en formules de promotion et une saison 2016 en Super Formula marquée par deux victoires.

L'an passé, il avait suppléé Fernando Alonso à Bahreïn, en réussissant, malgré un remplacement de dernière minute, à inscrire le point de la dixième place. Pour 2017, en dépit d'une préparation complète, les difficultés de la MCL32 sont telles qu'inscrire le moindre point a été impossible en quatre épreuves.

S'exprimant pour Motorsport.com, Stoffel Vandoorne pense que ces difficultés le feront progresser en tant que pilote et dans sa façon de gérer l'adversité. "Je pense que c'est en fait très important pour moi de me développer en tant que pilote. Même si c'est une situation difficile, je pense qu'il y a énormément à apprendre de cela."

"Dans mes formules de promotion, je n'ai jamais vraiment connu de moment difficile. Je me battais toujours pour des victoires, des championnats et tout allait plus ou moins tranquillement."

"OK, on peut connaître une mauvaise course, mais c'est une nouvelle expérience pour moi de traverser un moment difficile, où les choses ne se passent pas comme prévu. Il y a beaucoup à apprendre de cela pour moi."

Vandoorne a remporté les titres de F4 Eurocup, de Formule Renault 2.0 et de GP2 avant son arrivée en F1, mais a aussi été un concurrent valeureux en Formule Renault 3.5 et en Super Formula.

"Il y a beaucoup à apprendre de cela pour moi. Je pense, vous savez, que l'on se concentre sur tellement de choses pour essayer de trouver les détails, pour améliorer beaucoup de pièces sur la voiture. Je pense que c'est en fait un grand challenge pour moi aussi de travailler avec l'équipe et de nous ramener au top."

Pas de solution rapide

Quand la question de l'objectif pour le reste de la saison 2017 lui est posée, le Belge répond : "Je pense que nous allons continuer comme ça, et pas vraiment nous fixer le moindre objectif."

"Évidemment, nous sommes une des plus grandes équipes de Formule 1 et nous voulons nous battre à l'avant, c'est véritablement que ce que nous voulons. Pour le moment, nous ne sommes pas en position de le faire, mais je pense que tout est là pour réussir à l'avenir."

"Maintenant, la question est à quelle vitesse nous pouvons revenir à un niveau compétitif. Il n'y a probablement pas de solution rapide en ce moment, mais je suis confiant dans le fait qu'un jour nous aurons un package fort."

Vandoorne admet que voir McLaren en si grande difficulté alors que la fin de saison 2016 avait été plutôt encourageante est difficile.

"Lors des deux dernières années, il y a eu un début très difficile pour le nouveau partenariat entre McLaren et Honda, et pendant ces deux saisons, nous avons pas mal progressé, et en fait avons atteint un niveau correct à la fin de l'année passée. Je pense que tout le monde espérait plus ou moins un pas en avant."

"Pour différentes raisons, ça n'a pas été le cas. Mais c'est la position dans laquelle nous sommes actuellement, la situation dans laquelle nous sommes ; ce n'est pas idéal, mais je pense que tout est là pour être compétitifs à nouveau."

Avec Valentin Khorounzhiy et Oleg Karpov

Article suivant
Webber : "Button ne prend pas le GP de Monaco au sérieux"

Article précédent

Webber : "Button ne prend pas le GP de Monaco au sérieux"

Article suivant

Des évolutions techniques bien dissimulées…

Des évolutions techniques bien dissimulées…
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Stoffel Vandoorne
Équipes McLaren Boutique
Auteur Valentin Khorounzhiy
Type d'article Interview