Vandoorne victime d'une "défaillance du moteur" Honda

B.V., Paul Ricard - La première journée des essais organisés par Pirelli sur le Circuit Paul Ricard s'est terminée en eau de boudin pour Stoffel Vandoorne et McLaren, victimes d'une défaillance de l'unité de puissance.

Vandoorne victime d'une "défaillance du moteur" Honda
Le panneau de Stoffel Vandoorne, McLaren
Stoffel Vandoorne, McLaren MP4-30
Stoffel Vandoorne, McLaren MP4-30
Stoffel Vandoorne, McLaren MP4-30
Stoffel Vandoorne, McLaren MP4-30
Stoffel Vandoorne, McLaren MP4-30
Stoffel Vandoorne, McLaren MP4-30
Stoffel Vandoorne, McLaren MP4-30

Auteur du deuxième chrono à quatre dixièmes de Daniel Ricciardo, Vandoorne a en effet immobilisé sa McLaren MP4-30 en bord de piste dans son 88e jour de piste ce lundi, en proie à un problème technique. Pas de quoi se formaliser toutefois, selon lui, compte tenu des circonstances.

"Nous avons connu une défaillance du moteur, c'était la fin de notre journée", regrette le Belge. "Toutes les équipes ont les moteurs de l'an dernier de toute façon. Je ne sais pas combien de kilomètres étaient sur le moteur, mais nous avions prévu de le changer ce soir de toute façon, mais il a cassé à la fin de la journée."

Confiant d'emblée

Il existe toutefois des points positifs à tirer de cette journée, notamment le fait que Vandoorne ait continué à engranger de l'expérience au volant d'une Formule 1, qui plus est dans des conditions délicates puisque la piste était détrempée par l'arrosage automatique du Circuit Paul Ricard pour tester les prototypes de pneus pluie de Pirelli.

"J'étais très confiant d'emblée", déclare le pilote McLaren. "Nous ne travaillons pas sur les réglages de la voiture parce que c'est celle de l'an dernier, donc nous ne développons pas et nous ne sommes pas autorisés à le faire."

"C'est la même voiture qu'à Abu Dhabi, nous nous contentons de la poser là, de mettre de l'essence et elle est prête à partir. Quelques modifications çà et là pour que je sois plus à l'aise, mais l'important, c'est d'avoir une bonne base pour faire un roulage constant pour aider Pirelli."

Attendre de tester les autres composés demain

Tandis que Kimi Räikkönen s'est montré dubitatif quant aux gommes qu'il a testées aujourd'hui, Vandoorne préfère ne pas se prononcer et attendre de voir ce que lui réservera le manufacturier italien demain. Rappelons que les pilotes et les équipes ne connaissent pas les caractéristiques des gommes avec lesquelles ils prennent la piste.

"Nous avons testé différentes spécifications, certaines étaient meilleures que d'autres, mais c'est habituel lorsqu'on teste des pneumatiques. Je pense qu'il faudra quand même s'intéresser à ce que Pirelli veut nous apporter demain. Il y aura probablement différents composés, mais nous n'avons pas encore reçu d'informations", conclut le champion GP2 en titre.

partages
commentaires
Essais pluie Pirelli - Räikkönen pas convaincu

Article précédent

Essais pluie Pirelli - Räikkönen pas convaincu

Article suivant

Les secrets de l'arrosage de la piste au Paul Ricard

Les secrets de l'arrosage de la piste au Paul Ricard
Charger les commentaires
Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021 Prime

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021

Après le Grand Prix des États-Unis, dix-septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021