Vasseur : "Magnussen est impliqué dans tous les gros accidents"

partages
commentaires
Vasseur :
Par : Basile Davoine
8 oct. 2018 à 12:49

Après l'accrochage polémique entre Charles Leclerc et Kevin Magnussen lors du Grand Prix du Japon, Frédéric Vasseur est monté au créneau pour soutenir son pilote et n'a pas épargné le Danois.

Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-18, victime d'une crevaison
Charles Leclerc, Sauber et Frederic Vasseur, directeur de Sauber
Charles Leclerc, Sauber C37
Kevin Magnussen, Haas F1 Team
Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-18
Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-18, victime d'une crevaison
Charles Leclerc, Sauber C37 devant Lance Stroll, Williams FW41
Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-18, victime d'une crevaison
Lance Stroll, Williams FW41, devant Charles Leclerc, Sauber C37

En tout début de course à Suzuka, Charles Leclerc a heurté l'arrière de la monoplace de Kevin Magnussen dans la ligne droite principale, à l'approche du premier virage. Les deux pilotes se sont décalés sur la droite, le mouvement du pilote Haas étant considéré par beaucoup comme une manœuvre défensive peu acceptable.

Magnussen a crevé suite à cet incident, avant d'abandonner un peu plus tard, tandis que Leclerc est passé au stand et a changé d'aileron avant, pour être contraint lui aussi à l'abandon avant le drapeau à damier.

Après s'être saisi du dossier, les commissaires ont estimé qu'aucun pilote n'avait enfreint le règlement et n'ont pas sanctionné Magnussen, pourtant pointé du doigt. Directeur de course de la FIA, Charlie Whiting a expliqué que les commissaires estimaient que les deux pilotes avaient changé de trajectoire en même temps et qu'il s'agissait d'un incident de course.

Lire aussi :

Un point de vue loin d'être partagé par Frédéric Vasseur, qui a vertement critiqué le comportement selon lui dangereux de Magnussen et en appelle à la FIA pour faire cesser ce genre de manœuvre.

"De mon point de vue, c'était assez évident, mais il n'y a rien eu", confie le directeur de l'écurie Sauber à Motorsport.com. "J'étais un peu surpris. Si vous regardez, il [Magnussen] est impliqué dans tous les gros accidents durant la saison. Je ne suis pas juge, c'est la FIA. Ils doivent prendre des décisions ou non. C'était une putain de manœuvre dangereuse (sic), il bouge toujours au dernier moment, et un jour il y aura un énorme accident. Quand on est à 320 km/h, c'est plus que dangereux."

Leclerc convaincant pour son premier Suzuka

Malgré un bon rythme affiché tout au long du week-end, Sauber a quitté Suzuka sans le moindre point. La course de Charles Leclerc a été compromise par cet accrochage avec Magnussen, avant qu'une défaillance technique ne le contraigne à l'abandon. Frédéric Vasseur est toutefois convaincu qu'il y avait la place pour signer un bon résultat.

"Je pense que nous avons fait une bonne première partie de course, le rythme était au rendez-vous", estime le Français. "Nous avons dû nous arrêter sous voiture de sécurité pour changer le museau, et nous avons tenté une autre stratégie, mais c'était terminé. C'est dommage, car je pense vraiment que le rythme était bon." 

"C'était la première fois qu'il pilotait à Suzuka, et ce n'est pas facile. Il était sixième en Q1, mais nous devons être capables de tout faire fonctionner ensemble. C'est tellement serré entre la septième et la dix-septième place, il suffit d'une petite erreur pour se retrouver derrière."

Propos recueillis par Adam Cooper  

Prochain article Formule 1
Vettel aura une discussion privée avec Verstappen

Article précédent

Vettel aura une discussion privée avec Verstappen

Article suivant

Honda n'a pas pu modifier le moteur de Gasly avant la course

Honda n'a pas pu modifier le moteur de Gasly avant la course
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP du Japon
Catégorie Course
Lieu Suzuka
Pilotes Kevin Magnussen , Charles Leclerc
Équipes Sauber , Haas F1 Team
Auteur Basile Davoine
Type d'article Actualités