Vergne fautif et "très contrarié"

C'est un Jean-Eric Vergne plus déçu que jamais qui est sorti du baquet de sa Toro Rosso au terme de la Q2 à Silverstone

C'est un Jean-Eric Vergne plus déçu que jamais qui est sorti du baquet de sa Toro Rosso au terme de la Q2 à Silverstone.

Après avoir commis une erreur dans l'un de ses tours rapides, le Français a perdu l'occasion de rejoindre la Q3. Par la suite, son équipier a signé le sixième chrono, démontrant tout le potentiel de la STR8 ce week-end.

Souvent philosophe et optimiste, cette fois-ci JEV avait le masque.

"J'ai fait une erreur dans mon tour rapide en Q2, c'est un fait et je suis très contrarié, car cela m'a fait perdre la chance d'entrer en Q3, ce qui était possible sans aucun doute", regrette Vergne.

"Sur ce qui s'est passé lors de mon erreur, je ne suis pas exactement certain de la raison : peut-être que j'étais trop proche de Vettel devant moi, mais j'ai senti que je perdais de l'appui et ensuite j'ai juste tiré tout droit. Quoi qu'il en soit, je ne me cherche pas d'excuses."

" La voiture fonctionnait très bien, comme tout au long du week-end, donc désormais je dois faire mieux en course demain. Au regard de la performance de Daniel [Ricciardo] cet après-midi, c'est bon signe car la voiture est rapide nous aurons une chance de faire quelque chose demain. Je pense que c'est encore faisable de faire une bonne course et de ramener des points."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Jean-Éric Vergne
Équipes Toro Rosso
Type d'article Actualités