Vergne : "La chance n'est pas de mon côté"

Jean-Eric Vergne semble être, avec Mark Webber, le pilote le moins chanceux de cette saison 2013

Jean-Eric Vergne semble être, avec Mark Webber, le pilote le moins chanceux de cette saison 2013. Le Français a produit un bel effort cet après-midi à Marina Bay, mais ses pneus n'ont pas pu durer toute la course avec un seul arrêt. Sa Toro Rosso a plongé au classement alors qu'il luttait pour les points, le reléguant à une frustrante dix-septième place.

"C'est un résultat très décevant. C'était la bonne décision de partir sur un seul arrêt, mais nous sommes passés des tendres aux médiums un peu trop tôt; c'est pourquoi ces derniers n'ont pas tenu sur la fin, juste au moment ou tout un groupe de monoplaces revenait sur moi," regrette t-il.

Inspiré par les longs relais des Ferrari et des Force India, Vergne a choisi avec son équipe de tenter le pari d'un seul arrêt alors qu'il devait en effectuer deux. Hélas, cela n'a pas payé pour lui.

"J'ai fait tout mon possible pour garder les pneus en état, mais ce n'était pas suffisant. C'est dommage, car j'étais dans les points durant la majeure partie de la course. En plus la monoplace semblait bonne et j'étais dans un bon rythme. On dirait que la chance n'est pas de mon côté cette saison, car ce n'est pas la première fois qu'une bonne course de ma part est ruinée par les circonstances".

Pour ce qui est du dépassement d'Alonso sur Vergne, le Français est catégorique.

"On sait depuis quelques temps que si un pilote double hors-piste, il est pénalisé et il avait les quatre roues en dehors de la ligne. Dans tous les cas il m'aurait de toute façon dépassé dans la prochaine ligne droite puisque je luttais pour conserver mes pneus à ce moment".
 

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Mark Webber , Jean-Éric Vergne
Équipes Toro Rosso , Force India , Ferrari
Type d'article Actualités