Vergne loin d'être satisfait de sa Toro Rosso à Budapest

Même s'il a devancé Daniel Ricciardo lors des deux premières séances d'essais libres du Grand Prix de Hongrie hier, Jean-Eric Vergne était loin d'être satisfait à Budapest

Même s'il a devancé Daniel Ricciardo lors des deux premières séances d'essais libres du Grand Prix de Hongrie hier, Jean-Eric Vergne était loin d'être satisfait à Budapest.

Auteur du 14ème temps puis du 16ème, Jean-Eric Vergne était chargé de tester les nouveautés apportés par Toro Rosso en Hongrie.

Malheureusement pour l'écurie italienne, ces dernières n'apportent pas satisfaction, à tel point que le Français est repassé sur l'ancienne spécification de sa STR8 lors des EL2.

"Dans la matinée, j'ai testé la voiture avec les nouveautés que l'équipe apporte ce week-end", explique Vergne. "Nous avions quelques doutes sur la façon dont elles fonctionnaient, donc dans l'après-midi, nous sommes revenus dans certains domaines à notre spécification précédente pour faire un contrôle."

Du côté des performances, nous étions clairement trop lents, donc je m'attends à ce que nous fassions de gros changements sur la voiture. Je faisais surchauffer les pneus arrière, ce qui me donnait beaucoup de sous-virage sur les relais longs, et nous étions loin de nous sentir à l'aise”.

Un gros travail sera nécessaire pour être compétitif lors de la suite du week-end.

Les pneus sont très importants et nous avons besoin de trouver comment les utiliser au mieux puisque je n'étais pas très content de leur performance, tant sur les longs relais que sur les courts”.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Daniel Ricciardo , Jean-Éric Vergne
Équipes Toro Rosso
Type d'article Actualités