Vergne ne veut pas encore penser à Red Bull

Avec l'annonce du départ de Mark Webber en endurance, Jean-Éric Vergne était sous le feu des projecteurs ce jeudi, faisant partie des candidats avérés au baquet de l'Australien chez Red Bull Racing

Avec l'annonce du départ de Mark Webber en endurance, Jean-Éric Vergne était sous le feu des projecteurs ce jeudi, faisant partie des candidats avérés au baquet de l'Australien chez Red Bull Racing.

Le pilote Toro Rosso, qui a admis ne pas être étonné par la décision du doyen des pilotes, relativise toutefois l'importance des transferts à l'heure actuel : il estime plus important d'obtenir les meilleurs résultats possibles, et de réfléchir à son avenir ensuite.

Je fais mon travail chez Toro Rosso et j'essaie de ne pas écouter ce que tout le monde dit sur ce qui pourrait arriver et ce qui ne pourrait pas arriver”, commente le Français. “Si je commence à réfléchir : “Peut-être que je pourrais être dans la voiture championne du monde ? Peut-être que je vais rester ? Peut-être que je vais quitter la F1 ?”, alors je vais perdre ma concentration et ce n'est pas ce que je veux, donc je n'y pense pas, simplement”.

Cependant, même s'il refuse de trop y penser, Vergne doit bien admettre qu'un volant chez Red Bull serait un rêve devenu réalité. Cette équipe est déjà triple championne du monde en titre, et aura peut-être porté ce chiffre à quatre lorsque le remplacement de Webber sera effectif.

C'est une équipe pour laquelle j'adorerais courir”, confirme le jeune français. “Red Bull m'a donné la chance d'arriver en F1, de faire de ce que j'aime ma carrière ; ils m'ont donné cette opportunité, ce qui est fantastique. Évidemment, courir pour les gens qui vous ont donné cette opportunité, c'est quelque chose de fantastique, mais aussi, courir pour ceux qui sont champions du monde et qui ont la meilleure voiture, c'est encore plus fantastique”.

Ce serait un rêve de courir pour eux, c'est clair, mais je n'y pense pas trop pour l'instant”, conclut-il, soucieux de garder la tête sur les épaules à tout instant.

Parmi les autres candidats au baquet de Mark Webber, on retrouve Daniel Ricciardo et Kimi Räikkönen, ce dernier faisant figure de favori. Le nom d'Antonio Félix da Costa, pilote du Red Bull Junior Team évoluant en Formule Renault 3.5, a été évoqué, mais reste une piste peu probable.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Mark Webber , Kimi Räikkönen , Daniel Ricciardo , António Félix da Costa
Équipes Red Bull Racing , Toro Rosso
Type d'article Actualités