Vergne : "On verra où ça nous mènera"

Second week-end noir pour Jean-Eric Vergne qui, après une course mouvementé en Chine, a été contraint à l'abandon ce dimanche à l'occasion du Grand Prix de Bahreïn

Second week-end noir pour Jean-Eric Vergne qui, après une course mouvementé en Chine, a été contraint à l'abandon ce dimanche à l'occasion du Grand Prix de Bahreïn. Seul pilote à ne pas avoir rallié l'arrivée, en raison notamment à un accrochage avec Giedo van der Garde dans les premiers mètres, le natif de Pontoise a encore manqué une occasion de s'illustrer au vue d'un éventuel passage chez Red Bull Racing en 2014, la place de Mark Webber étant très clairement convoitée par les deux pilotes Toro Rosso. Interviewé par Laurie Delhaustal ce dimanche, pour l'émission Formula One de Canal+, le Français est revenu sur son parcours aux côtés de la célèbre marque de boisson énergisante mais également sur les ambitions de la petite Scuderia et sur ses objectifs personnels.

"J'ai arrêté l'école et je suis d'abord allé vivre à La Rochelle, là où il y avait mon équipe de Formule Renault. Après, je suis parti vivre en Angleterre, à côté de l'usine Red Bull, et durant toutes ces années je savais que j'avais ma chance d'aller en F1. Ça n'aurait pas forcément été le cas si je n'avais pas Red Bull", explique le pilote Toro Rosso. "Le fait de savoir qu'on a toutes ses chances et toutes les cartes en main pour aller en F1, pour certains ça peut devenir une pression, mais moi ça a plutôt été une motivation", estime encore le Français. "La voiture est bien née, il y a pas mal d'améliorations qui doivent arriver à Barcelone puis à Silverstone, sur plein d'autres circuits en Europe.On a vraiment un gros programme, l'équipe pousse énormément derrière pour nous apporter des nouveautés qui fonctionnent et qui vont nous faire aller plus vite", poursuit Vergne.

"Je pense que l'objectif sixième [ndlr : pour le classement constructeur] est réalisable, ce qui veut dire qu'on doit marquer beaucoup de points". Interrogé sur son objectif personnel, Jean-Eric a cette fois préféré garder le silence. "Celui-là je le garde pour moi. Il est assez... enfin, tout le monde s'en doute, tout le monde parle de la place de Webber qui est peut-être à prendre à la fin de l'année. Il y a beaucoup d'inconnues. Le seul objectif que je me fixe c'est d'être au meilleur de moi-même et de m'améliorer à chaque course. Après, on verra où ça nous mènera", achève le Français.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Mark Webber , Giedo van der Garde , Jean-Éric Vergne
Équipes Red Bull Racing , Toro Rosso
Type d'article Actualités