Vergne regrette sa malchance tenace

Bien qu'il devance son coéquipier au classement du Championnat du Monde 2013, Jean-Éric Vergne est loin d'être le pilote le plus chanceux du plateau

Bien qu'il devance son coéquipier au classement du Championnat du Monde 2013, Jean-Éric Vergne est loin d'être le pilote le plus chanceux du plateau.

Vergne est le concurrent ayant parcouru le moins de kilomètres en course en 2013, et pour cause : il a abandonné lors de quatre Grands Prix sur neuf, et n'était jamais responsable. Les performances sont pourtant bonnes lorsqu'il est à l'arrivée, telles sa 8e place à Monaco et sa 6e position au Canada.

J'ai eu une malchance énorme cette année”, déplore le Français. “Évidemment, tout le monde ne peut pas le voir, et peut-être que certains ne veulent pas le voir, ils veulent juste voir le résultat, ce que je comprends”.

Mais les faits sont là. J'espère qu'à partir de Budapest, les problèmes me laisseront tranquille et que j'obtiendrai de très bons résultats comme je l'ai fait à Monaco et au Canada. Toute l'équipe sait que je peux le faire. J'aurais pu faire beaucoup de courses comme Monaco et comme le Canada, c'étaient juste les seules courses où tout s'est bien passé”, conclut le pilote Toro Rosso.

Lors de la dernière partie de saison, Vergne va tenter d'augmenter son avance sur Ricciardo pour convaincre les dirigeants de Red Bull Racing qu'il est l'homme de la situation pour 2014.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Red Bull Racing , Toro Rosso
Type d'article Actualités