Vergne - Un très haut niveau de concentration à Monaco

Pour Jean-Eric Vergne, ce troisième Grand Prix de Monaco qu’il disputera avec Toro Rosso sera une nouvelle fois comme une course à domicile en l’absence d’une épreuve en France, bien que la possibilité de retrouver Magny-Cours en 2015 se fasse jour

Pour Jean-Eric Vergne, ce troisième Grand Prix de Monaco qu’il disputera avec Toro Rosso sera une nouvelle fois comme une course à domicile en l’absence d’une épreuve en France, bien que la possibilité de retrouver Magny-Cours en 2015 se fasse jour.

Hors des points il y a deux ans, JEV était parvenu à marquer des points l’année dernière en terminant à la huitième place, confirmant alors une bonne séance de qualifications. Mais s’il est plutôt à l’aise dans les rues de la Principauté, le Français ne prend rien pour acquis.

« J’ai couru deux fois à Monaco en Formule 1 et les deux fois j’ai été performant. Je pense que c’est l’une des courses les plus dures et il faut toujours arriver là-bas avec humilité et ne jamais s’attendre à quoi que ce soit même si les choses se sont bien passées l’année précédente. Je n’y vais pas en étant trop confiant. »

A bord des nouvelles monoplaces 2014, Vergne s’attend à beaucoup d’action pour les pilotes. La concentration sera une nouvelle fois la clé en dépit d’un environnement propice à se laisser distraire.

« Il faut travailler dur tout le week-end et ne pas faire d’erreur, cela requiert un très haut niveau de concentration du début à la fin du week-end. Nous serons certainement occupés dans le cockpit cette année, mais à présent nous sommes habitués à tout ce qu’il y a de nouveau à faire dans la voiture. J’aime beaucoup ce week-end et tout ce qui va avec, même si en tant que pilote je vis dans une bulle. Je ne vais pas au Casino ou manger au restaurant. Mais c’est amusant de courir dans un endroit comme ça. »

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Jean-Éric Vergne
Équipes Toro Rosso
Type d'article Actualités