Vergne : "Une erreur de l'équipe"

Comme son coéquipier Daniel Ricciardo, Jean-Eric Vergne tirait la grimace au terme des qualifications du Grand prix de Belgique, cet après-midi, n’ayant signé que la 18ème position sur la grille, sans disposer d’un ticket d’accès à la Q2, et...

Comme son coéquipier Daniel Ricciardo, Jean-Eric Vergne tirait la grimace au terme des qualifications du Grand prix de Belgique, cet après-midi, n’ayant signé que la 18ème position sur la grille, sans disposer d’un ticket d’accès à la Q2, et devancé par les deux Marussia et la Caterham de Giedo van der Garde.

L’équipe n’a pas pu profiter des circonstances particulières et changeantes liées aux précipitations, et JEV n’hésite pas à se dédouaner en termes des responsabilités par rapport à son team.

Ce qui s’est passé aujourd’hui est simple à expliquer : c’était juste une erreur de l’équipe”, explique le Français, qui avait demandé à chausser les pneus slicks en fin de séance via la radio.

Ces choses ne devraient pas se produire, mais tout le monde se trompe de temps en temps. C’est très frustrant, car l’équipe a été assez bonne ce weekend pour vraiment bien se qualifier”, regrette-t-il.

Je savais que j’étais en difficultés et j’ai aussi rencontré du trafic et des voitures en slicks devant moi. C’est une opportunité manquée car je crois que nous aurions pu être dans le top 5 sur le sec et que la voiture fonctionne vraiment bien également sur le mouillé. Il va me falloir un peu de temps pour me remettre de ma déception mais il ne sert à rien de se mettre en colère, et je crois réellement en tous les cas que nous aurons une bonne course demain et que nous marquerons des points”.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Giedo van der Garde , Daniel Ricciardo , Jean-Éric Vergne
Type d'article Actualités