Vergne veut apprendre de ses échecs pour rebondir

Pour sa deuxième saison en Formule 1 avec Toro Rosso, Jean-Eric Vergne ne sera pas parvenu à prendre le dessus sur Daniel Ricciardo, son coéquipier qui sera promu chez Red Bull Racing la saison prochaine

Pour sa deuxième saison en Formule 1 avec Toro Rosso, Jean-Eric Vergne ne sera pas parvenu à prendre le dessus sur Daniel Ricciardo, son coéquipier qui sera promu chez Red Bull Racing la saison prochaine. A l'heure du bilan, le Français est conscient d'avoir vécu une année compliquée, lui qui nourrissait de grandes ambitions.

Finalement, la STR8 qui était prometteuse au début de la saison n'aura pas permis à JEV de briller, avec un passage à vide qu'il attribue en partie au changement des pneus Pirelli. Par ailleurs, Vergne a accumulé la malchance durant l'été.

"C'était une saison difficile. Je dois dire que j'ai été assez malchanceux sur plusieurs courses que je n'ai pas terminées quand j'aurais pu être dans les points", souligne Vergne. "Nous avions une très bonne voiture pour commencer la saison mais ensuite, j'imagine qu'avec l'introduction des nouveaux pneus tout est devenu un peu plus difficile pour nous et nous sommes restés longtemps hors des points. C'était vraiment difficile."

Avec le départ de Mark Webber, les pilotes Toro Rosso se sont également retrouvés sous une pression plus forte encore. A l'arrivée, Daniel Ricciardo a été choisi par Red Bull Racing pour remplacer son compatriote en 2014. Une décision qui a forcément porté un coup au moral de Vergne, mais qui doit désormais lui permettre de se remettre en cause.

"Évidemment il y avait l'opportunité du baquet chez Red Bull. Elle est arrivée pour Daniel. C'était, bien sûr, une grosse déception pour moi en tant que pilote. Vous voulez gagner des courses, devenir un jour Champion du Monde et évidemment c'est l'équipe dans laquelle il faut être pour faire ça, pour réussir. Mais vous savez, j'essaye de voir le côté positif. Je suppose que si Red Bull a choisi Daniel, c'est parce qu'il y a des choses que je n'ai pas bien faites. Je dois me regarder dans un miroir, essayer de comprendre les raisons et essayer d'être meilleur."

Digérer cette déception et repartir de l'avant, c'est ce qui attend le Français pour sa troisième saison dans la discipline. Conscient qu'il n'aura pas d'excuses la saison prochaine face au débutant russe Daniil Kvyat, il assure qu'il peut encore voir grand avec Toro Rosso.

"Le challenge avec Toro Rosso l'année prochaine sera immense. Je suis vraiment heureux de rester dans cette équipe et tout est possible. Même en restant dans cette équipe, ce n'est pas un plan de secours ou quelque chose comme ça. Je crois vraiment en cette équipe et je veux grandir en tant que pilote avec cette équipe qui grandit beaucoup elle aussi."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Mark Webber , Daniel Ricciardo , Jean-Éric Vergne , Daniil Kvyat
Équipes Red Bull Racing , Toro Rosso
Type d'article Actualités