Verra-t-on les Marussia à Melbourne ?

À une semaine des premiers essais libres de la saison reste un problème de taille pour Bernie Ecclestone

À une semaine des premiers essais libres de la saison reste un problème de taille pour Bernie Ecclestone.

Contrairement aux autres équipes, Marussia n'a pas encore signé d'accord avec Formula One Commercial Rights' Holder : autrement dit, avec l'organisme qui gère les droits commerciaux liés à la F1.

C'est pourtant un accord indispensable, puisqu'à défaut, les caméras de la FOM ne seront tout simplement pas autorisées à filmer les Marussia de Bianchi et Chilton !

John Booth, dirigeant de l'équipe anglo-russe, estime toutefois qu'un accord est en passe d'être trouvé : “On s'en approche vraiment, là. Rien n'est signé, mais on s'en approche”.

Tant qu'il n'y aura pas d'accord, Marussia n'aura pas le droit à sa part de revenus sur les droits télévisuels, mais Booth ne s'inquiète pas, estimant qu'Ecclestone aurait bien plus à perdre si les Marussia ne pouvaient pas être filmées à Melbourne. “C'est vital pour Bernie”, confirme-t-il.

L'an dernier, à Bahreïn, Force India avait refusé de prendre part à la deuxième séance d'essais libres, inquiète pour la sécurité de ses hommes. En guise de représailles, les VJM05 de Hülkenberg et di Resta n'étaient pas apparues à l'écran pendant les qualifications, bien qu'Ecclestone en niât la raison.

Éviter les Marussia pendant tout un weekend serait néanmoins une autre paire de manches...

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes John Booth , Bernie Ecclestone
Équipes Force India
Type d'article Actualités