Vers un moteur Renault plus amélioré que jamais

L'unité de puissance 2016 de Renault va connaître son plus grand pas en avant depuis le début de l'ère hybride. C'est en tout cas ce qu'affirme Cyril Abiteboul, directeur général de Renault Sport Racing.

Le Losange a peiné à rattraper son retard sur Mercedes et Ferrari la saison dernière, sa stratégie d'utilisation des jetons de développement n'ayant pas porté ses fruits avec un moteur évolué arrivé en fin de saison sans convaincre.

Abiteboul semble toutefois persuadé que les progrès seront notables en 2016, bien qu'ils dépendent évidemment des améliorations apportées par la concurrence.

"Ce ne sera pas mineur à nos yeux", a répondu Abiteboul lorsque Motorsport.com lui a demandé quels progrès on peut attendre pour l'unité de puissance. "Il reste à savoir comment cela se comparera au reste. Tout dépend de ce que Mercedes et Ferrari ont fait. Mais c'est un grand pas en avant pour nous. C'est le plus grand pas en avant depuis l'introduction de la nouvelle réglementation."

Comme l'an dernier, Renault disposera de quatre monoplaces pour engranger des données sur son unité de puissance en 2016, puisque les Toro Rosso sont désormais motorisées par Ferrari tandis que la structure d'Enstone fait évidemment son retour dans le clan du Losange.

Propos recueillis par Adam Cooper

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement Renault Sport F1 présente son équipe
Équipes Renault F1 Team
Type d'article Actualités