Vers une stratégie idéale à deux arrêts en Corée

Selon les prédictions de Pirelli, la stratégie idéale dans des conditions climatiques normales sera celle à deux arrêts pour le Grand Prix de Corée du Sud, qui se disputera demain matin à Yeongam

Selon les prédictions de Pirelli, la stratégie idéale dans des conditions climatiques normales sera celle à deux arrêts pour le Grand Prix de Corée du Sud, qui se disputera demain matin à Yeongam.

Sur le papier, la meilleure stratégie serait de partir en pneus supertendres pour un premier arrêt au 20e tour, avec un second relais également en supertendres. Un deuxième passage par les stands aurait alors lieux au 40e tour pour chausser les pneus mediums pour les 15 dernières boucles de la course.

En réalité, les équipes devraient davantage opter pour un seul relais en supertendres, suivi de deux relais en mediums, en raison des trains de pneus déjà utilisés. Le second arrêt aurait alors lieu aux alentours du 38e tour. Pirelli évoque également la possibilité d'une stratégie à trois arrêts, avec trois relais en supertendres et un dernier en mediums, mais ce dernier a très peu de chance d'être vu demain à Yeongam.

"Nous voyons maintenant une différence moyenne d'environ 0.8 secondes au tour entre les deux composes, ce qui est considérablement moins qu'à Singapour", ajoute Paul Hembery, directeur de Pirelli Motorsport, ce qui explique le fait d'envisager deux relais en gommes mediums au lieu d'un seul.

Reste à savoir quelle météo réservera le ciel coréen aux pilotes demain, notamment en raison du passage d'un typhon dans la région. Mais les dernières prévisions étaient plutôt optimistes, avec certes des températures plus fraîches, mais une pluie qui pourrait avoir quitté le circuit avant le départ du Grand Prix.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités