Verstappen et Albon rassurés par la tenue des pneus au Mugello

Au terme d'une journée très encourageante, les deux pilotes Red Bull ont noté un comportement meilleur que prévu des pneumatiques Pirelli sur le circuit du Grand Prix de Toscane.

Verstappen et Albon rassurés par la tenue des pneus au Mugello

On avait quitté Max Verstappen frustré par un week-end raté à Monza, le voici plus confiant au Mugello, où les premiers essais libres ont confirmé vendredi ses espoirs de retrouver une place en haut de classement. Deuxième à un souffle de Valtteri Bottas dans la matinée, le pilote néerlandais a confirmé dans la séance plus représentative, rendant deux dixièmes au Finlandais et étant le seul avec son coéquipier à se maintenir dans la même seconde que les Mercedes. Sur un tracé que la quasi-totalité du plateau découvre, la marge de progression est plus importante qu'ailleurs, mais le premier bilan est positif.

"Je pense que nous pouvons être plutôt satisfaits du comportement de la voiture", se félicite Verstappen. "Nous ne sommes pas trop loin des Mercedes, c'est une bonne chose, et l'équilibre est bon aussi. Bien sûr, il y a toujours des choses à améliorer mais dans l'ensemble, je suis assez satisfait."

Lire aussi :

Le pilote Red Bull Racing est également rassuré jusqu'à présent sur l'un des points critiques, à savoir la tenue des pneumatiques sur l'exigeante piste italienne. "Ce n'était pas trop mal. Je m'attendais à ce que ce soit pire, ça allait", concède-t-il.

Le plaisir, lui, est au rendez-vous pour celui qui était venu rouler en GT il y a quelques semaines afin de prendre quelques repères sur le Mugello. "C'est un circuit très sympa", confirme-t-il. "Il y a beaucoup de virages rapides. Avec une Formule 1, prendre Arrabiata 1 et 2 à fond facilement, c'est assez incroyable. C'est vraiment chouette et plaisant. C'est très fluide, c'est ce que j'aime. Il n'y a pas de virages lents, c'est bien."

"Je me sens bien aujourd'hui", ajoute-t-il sur le plan physique. "Évidemment, dimanche il fera chaud et ce ne sera pas simple de faire 59 tours, mais j'aime ce genre de défi. Nous n'avons pas à nous plaindre. Nous nous entraînons pour piloter ces voitures."

En retrait au chrono mais tout de même quatrième derrière son coéquipier, Alexander Albon a lui aussi constaté la bonne nouvelle en ce qui concerne les gommes Pirelli ce vendredi. "Elles tiennent étonnamment bien le coup", note le pilote thaïlandais. "Sans trop savoir pourquoi, les tendres sont plutôt performants. Tout semble assez raisonnable. Je ne pense pas que nous aurons les mêmes problèmes qu'à Silverstone, mais nous ferons quand même quelques arrêts au stand."

"Au niveau de la performance, nous sommes relativement satisfaits. Il y a bien sûr toujours des domaines dans lesquels trouver un peu plus d'équilibre sur une voiture, mais après Monza où nous étions en difficulté, c'est une bonne journée", conclut-il.

partages
commentaires
EL2 - Bottas, Hamilton et Verstappen sur leur planète

Article précédent

EL2 - Bottas, Hamilton et Verstappen sur leur planète

Article suivant

Norris sur son accident : "C'est mieux" avec des graviers

Norris sur son accident : "C'est mieux" avec des graviers
Charger les commentaires
Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021