Verstappen critique la stratégie de Red Bull face à Hamilton

Max Verstappen estime que son équipe Red Bull n'a pas été suffisamment agressive sur le plan stratégique dans la bataille contre Lewis Hamilton au Grand Prix de Bahreïn.

Verstappen critique la stratégie de Red Bull face à Hamilton

Max Verstappen a terminé second du Grand Prix de Bahreïn après s'être emparé de cette position dès le départ. Le Néerlandais était à cinq secondes du leader Lewis Hamilton quand ce dernier s'est arrêté au 19e tour, empêchant alors Red Bull de tenter l'undercut. Lors du second arrêt, l'écurie autrichienne a cette fois-ci bien tenté l'undercut en stoppant le #33 au 34e tour mais l'arrêt manqué a permis à Mercedes de changer les pneus du septuple Champion du monde au passage suivant sans trop de pression.

Lire aussi :

Verstappen, qui s'est ensuite arrêté une dernière fois au 46e tour pour assurer le point du meilleur tour et se prémunir face à une éventuelle voiture de sécurité, n'a pas été particulièrement impressionné par la stratégie mise en place par son écurie. "Nous n'avons pas été forts en stratégie aujourd'hui", a-t-il déclaré après l'épreuve.

"D'abord, nous aurions dû nous arrêter plus tôt lors du premier relais. Nous avons laissé Mercedes s'arrêter plus tôt, ce que je ne comprends pas, donc ils ont gagné quelque chose comme deux secondes sur nous. Ensuite, il a fallu essayer de réduire l'écart sur ces pneus durs, qui ont en fait plutôt bien fonctionné. Donc j'ai réussi à reprendre une seconde et demie ou deux secondes, au début. Ensuite, on perd ça à nouveau."

"Nous avons eu cet arrêt lent, et puis un [dernier] arrêt que je n'ai pas totalement compris. Évidemment, c'était bien pour le meilleur tour, mais il peut toujours arriver que quelqu'un aille plus vite. De plus, comme il y avait eu un drapeau rouge et une voiture de sécurité, [une stratégie à] trois arrêts ne pouvait plus fonctionner."

"Je ne sais pas pourquoi ils ont fait ça. Je ne dis pas que nous les aurions battus aujourd'hui, parce que nous n'avions juste pas le rythme. Mais nous aurions pu faire bien mieux, en tant qu'équipe, sur la stratégie."

Lire aussi :

Des propos auxquels Christian Horner, le directeur de Red Bull, a réagi en expliquant notamment qu'un arrêt prématuré lors du premier relais l'aurait envoyé dans le trafic. "Le problème est que Lewis était juste un tout petit peu trop rapide."

"En perdant les huit premiers tours sous Safety Car et drapeau rouge, nous sommes plutôt passés de ce qui aurait pu être [une stratégie] optimale à trois arrêts à deux arrêts. Le peloton était plus compact que ce que nous aurions voulu lors du premier relais, parce que nous avons perdu ces huit tours, donc si nous nous étions arrêtés, nous serions repartis dans le trafic."

"Je ne suis pas sûr de ce que nous aurions pu faire d'autre. Je crois que si nous nous étions arrêtés un peu plus tôt lors du premier arrêt, il y aurait eu une paire de voitures à dépasser, et nous n'aurions pas pu faire l'undercut. Ils auraient facilement pu le couvrir. Malheureusement, Mercedes avait juste un peu plus de rythme et de durée de vie des pneus aujourd'hui."

Avec Erwin Jaeggi et Luke Smith

partages
commentaires

Voir aussi :

Grosjean forfait et remplacé pour le Grand Prix de Sakhir

Article précédent

Grosjean forfait et remplacé pour le Grand Prix de Sakhir

Article suivant

Verstappen égratigne Albon, Red Bull attendra jusqu'au bout

Verstappen égratigne Albon, Red Bull attendra jusqu'au bout
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Bahreïn
Catégorie Course
Lieu Bahrain International Circuit
Pilotes Max Verstappen
Équipes Red Bull Racing
Auteur Fabien Gaillard
À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie Prime

À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie

Mercedes a pris l'ascendant sur Red Bull lors des essais libres à Imola vendredi, mais les performances restent très serrées. L'écurie Championne du monde ne prend rien pour acquis, et les données difficilement lisibles confirment que cette méfiance est légitime.

Formule 1
17 avr. 2021
Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc Prime

Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc

La Scuderia Ferrari a débarqué à Imola après une bonne performance lors de la manche d’ouverture à Bahreïn. Mais pour Charles Leclerc, il reste encore du travail pour que Ferrari retrouve la place qu'elle mérite.

Formule 1
16 avr. 2021
Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ? Prime

Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ?

En Formule 1, trois semaines d’attente entre deux courses paraissent être une éternité. Avec un calendrier 2021 déjà modifié, les équipes se rendent à Imola pour reprendre la compétition après une manche d’ouverture exaltante à Bahreïn. Voici les différents enjeux et scénarios attendus pour ce Grand Prix d’Émilie-Romagne.

Formule 1
15 avr. 2021
Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance Prime

Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance

Williams a résisté à la marée pendant de nombreuses années mais l'ère du propriétaire-exploitant est révolue depuis longtemps.

Formule 1
14 avr. 2021
Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ? Prime

Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ?

Les équipes de Formule 1 semblent divisées concernant la meilleure solution pour les nouvelles règles sur le fond plat. Une fois de plus, deux tendances radicalement opposées apparaissent. Désormais, une question se pose : le tableau dressé lors du premier Grand Prix permet-il déjà d'indiquer qui est sur la bonne voie et qui ne l'est pas ?

Formule 1
13 avr. 2021
AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ? Prime

AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ?

Serait-il possible qu'AlphaTauri soit la grande surprise de la saison 2021 de Formule 1 ? Ce qui a été montré lors du Grand Prix de Bahreïn le suggère clairement.

Formule 1
13 avr. 2021
Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage Prime

Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage

Remémorons-nous quelques souvenirs marquants de Stirling Moss, légende du sport automobile, qui nous a quittés l'an dernier à l'âge de 90 ans.

Formule 1
12 avr. 2021
Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins Prime

Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins

Aston Martin peut-elle se sortir du trou dans lequel la réglementation aérodynamique de 2021 l'a envoyée ? Cette question, l'écurie britannique ne peut pas encore y répondre. En revanche, les récentes performances de Mercedes offrent un signe d'encouragement.

Formule 1
11 avr. 2021