Formule 1
11 oct.
Événement terminé
25 oct.
Événement terminé
15 nov.
Événement terminé
29 nov.
Événement terminé
C
GP d'Abu Dhabi
13 déc.
EL1 dans
9 jours

Verstappen et le départ de Honda : "On pouvait le sentir venir"

partages
commentaires
Verstappen et le départ de Honda : "On pouvait le sentir venir"
Par :

Obnubilé par les échéances de 2021, Max Verstappen refuse de se lamenter sur le départ de Honda, avec qui il reste des victoires à aller chercher.

Près d'une semaine après l'annonce du départ de Honda, qui quittera la Formule 1 à l'issue de la saison prochaine, c'est un Max Verstappen loin d'être abattu qui s'est présenté devant la presse au Nürburgring. Le pilote Red Bull regrette évidemment la décision du motoriste japonais mais insiste sur le fait qu'elle doit être comprise et ne pas être vécue comme un traumatisme. Au même titre que Honda, le Néerlandais insiste sur les défis qui sont encore à relever, notamment la saison prochaine avec la nouvelle unité de puissance en cours de préparation.

"C'est dommage. Mais il faut les comprendre, comprendre les raisons et continuer à redoubler d'efforts", résume en premier lieu Verstappen. "C'est aussi ce qu'ils ont dit. Ils vont se retirer, mais ce n'est pas tout de suite. Nous continuons à travailler ensemble, car nous avons d'excellentes relations. C'est vraiment agréable de travailler avec eux. Pour le reste de l'année, nous devons continuer, et pour l'année prochaine avec l'introduction du nouveau moteur. J'ai vraiment hâte pour ça, et de bien finir en faisant tout jusqu'au dernier Grand Prix."

Lire aussi :

Engagé à long terme avec Red Bull Racing, jusqu'au terme de la saison 2023, Max Verstappen assure ne pas avoir été totalement surpris par le choix de Honda, bien qu'il soit ultérieur à la signature de son propre bail.

"On pouvait le sentir venir", révèle-t-il. "Bien sûr, on ne le montre pas, mais je le savais un peu avant l'annonce. C'est juste dommage, mais compréhensible de leur côté. C'est clairement intervenu après la signature de mon contrat. Mais ils ne se sont jamais engagés beaucoup plus loin. Donc on pouvait s'attendre à quelque chose comme ça, on n'est jamais sûr de rien, et c'est pareil pour toutes les équipes. On signe un contrat, mais qui sait ce qui va se passer dans cinq ans ? C'est comme ça. Franchement, comme je l'ai dit, on pouvait le sentir venir. J'imagine que la situation générale et mondiale n'aide clairement pas."

Combattif, Verstappen ne veut penser qu'au court terme et à l'échéance de 2021, sans se laisser aller à une quelconque spéculation sur l'identité du futur partenaire moteur de son écurie.

"Je ne me concentre que sur cette saison et la prochaine", insiste-t-il. "Je crois que c'est le plus important. Ce qui se passera après est de toute façon encore loin, ça n'a pas de sens d'y penser déjà. Nous sommes encore ensemble pour un an et demi. Après ça, il y a une nouvelle réglementation qui arrive. Il y a de nombreuses inconnues pour le moment, ça n'a pas de sens d'y penser. Je suis concentré sur ce que je dois faire et essayer de piloter la voiture le plus vite possible."

"De toute manière, ce n'est pas à moi de prendre la décision pour le moteur. Je suis ouvert à tout. Nous ne savons pas comment ce sera. Mais je ne vois pas forcément ça comme quelque chose de négatif. Nous verrons bien. Nous avons beaucoup appris des différents motoristes que nous avons connus jusqu'à présent. Pour le moment, tout est un peu incertain quant à ce que nous allons faire. Allons-nous prendre un autre moteur ? Je ne sais pas."

Stroll : L'incident avec Leclerc, "très similaire" à Albon/Hamilton

Article précédent

Stroll : L'incident avec Leclerc, "très similaire" à Albon/Hamilton

Article suivant

Le record des GP disputés ne représente rien pour Räikkönen

Le record des GP disputés ne représente rien pour Räikkönen
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Max Verstappen
Équipes Red Bull Racing
Tags honda
Auteur Basile Davoine