Verstappen 2e : "Ce matin, je ne m'attendais pas à ce résultat !"

Max Verstappen a décroché une deuxième place inespérée au Grand Prix de Russie.

Verstappen 2e : "Ce matin, je ne m'attendais pas à ce résultat !"

Ce Grand Prix de Russie ne s'annonçait pas sous les meilleurs auspices pour un Max Verstappen condamné au fond de grille par des pénalités liées à un changement d'unité de puissance et à son accrochage avec Lewis Hamilton à Monza. Pourtant, à l'issue de la course de Sotchi, Verstappen est monté sur la deuxième marche du podium et n'a que deux points de retard sur le vainqueur Hamilton au championnat du monde.

Lire aussi :

Vingtième sur la grille, Verstappen est remonté au douzième rang en l'espace de dix tours et a réalisé un premier relais extrêmement compétitif en pneus durs, ce qui lui a permis d'être dans le groupe jouant le podium en fin d'épreuve, même si c'était au septième rang sans perspective de résultat bien meilleur avec des pneus mediums déjà assez usés.

Cependant, lorsque la pluie est venue perturber les festivités, Verstappen a trouvé le timing parfait pour le passage des pneus slicks aux intermédiaires, ce qui lui a permis d'obtenir une inattendue deuxième place à l'arrivée. "C'était assez délicat dans le tour de rentrée au stand de prendre la décision d'adopter les intermédiaires, mais à un moment c'était vraiment glissant et nous avons décidé au bon moment de rentrer au stand, car si nous l'avions fait un tour plus tôt nous aurions probablement détruit les intermédiaires dans le dernier secteur", analyse le pilote Red Bull.

"Bien sûr, remonter de la dernière à la deuxième place est très, très bon, et la course elle-même n'a pas été très facile car il était très difficile de dépasser, et une fois qu'on était coincé il était très facile d'abîmer les pneus, mais heureusement la pluie nous a aidés à faire ce dernier saut." Verstappen ajoute : "Avec la pénalité que nous avions, ne perdre qu'une place [sur Hamilton], ce n'est vraiment pas si mal. Quand je me suis réveillé ce matin, je ne m'attendais vraiment pas à ce résultat !"

Directeur de Red Bull Racing, Christian Horner salue la performance du Néerlandais et notamment son analyse des conditions de piste, décisive dans le podium accroché ce dimanche. "À six ou sept tours de l'arrivée, il semblait que cela doive être une sixième place, probablement", estime Horner. "Max a pris la décision au bon moment, il a bien jugé le point de bascule pour passer en intermédiaires."

"Finir deuxième, ne laisser filer que sept points – deux points derrière – malgré la pénalité moteur, c'est une bonne journée de travail. Nous croyions que le top 5 serait le maximum, sur un circuit que nous pensions idéal pour une victoire de Mercedes." Victoire qui s'est concrétisée avec Lewis Hamilton, mais de manière bien plus difficile qu'attendu, puisque Lando Norris menait devant son compatriote jusqu'à l'averse.

partages
commentaires
Hamilton ne se voyait pas gagner sans la pluie
Article précédent

Hamilton ne se voyait pas gagner sans la pluie

Article suivant

GP de Russie : les meilleurs tours en course

GP de Russie : les meilleurs tours en course
Charger les commentaires
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021
Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell... Prime

Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell...

La saison 2021 est certainement l'une des plus intenses qu'ait connues Lewis Hamilton au fil de sa longue et victorieuse carrière en Formule 1. Le septuple Champion du monde s'est confié à quatre médias au Grand Prix du Qatar, dont Motorsport.com, sur de nombreux sujets tels que cette bataille à couteaux tirés avec Max Verstappen, une Mercedes W12 qui lui donne du fil à retordre et son futur coéquipier George Russell…

Formule 1
24 nov. 2021
Les notes du Grand Prix du Qatar 2021 Prime

Les notes du Grand Prix du Qatar 2021

Après le Grand Prix du Qatar, vingtième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
22 nov. 2021
Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle Prime

Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle

Un an avant le début de la Coupe du monde de football 2022, le Qatar organise le premier de ses onze nouveaux Grands Prix de Formule 1. Une exposition médiatique rêvée pour le pays, qui est vivement critiqué sur les questions relatives aux droits de l'homme.

Formule 1
21 nov. 2021
Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda Prime

Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda

Max Verstappen trouve les pénalités moteur "illogiques", toutefois elles sont en vigueur depuis désormais quatre saisons et ont en grande partie été façonnées par les difficultés rencontrées par Honda au moment de son retour en F1. Retour sur l'évolution récente des sanctions concernant les unités de puissance.

Formule 1
20 nov. 2021