Verstappen égratigne Albon, Red Bull attendra jusqu'au bout

Sur le podium dimanche à Bahreïn mais placé devant la réalité de l'écart de performance par son propre coéquipier, Alexander Albon n'a encore ni sauvé sa place, ni perdu toutes ses chances de rouler chez Red Bull en 2021.

Verstappen égratigne Albon, Red Bull attendra jusqu'au bout

Après avoir constamment repoussé l'échéance, Red Bull Racing ne modifiera plus son calendrier quant au choix de son second pilote pour la saison prochaine. Le podium signé par Alexander Albon à Bahreïn dimanche n'aura pas d'influence immédiate sur la décision tant attendue, pas plus que sa grosse sortie de piste survenue vendredi lors des essais libres. Le Thaïlandais a encore deux Grands Prix pour convaincre, se sachant sous pression alors que Red Bull n'a pas manqué ces dernières semaines d'évoquer la possibilité de recruter Nico Hülkenberg ou Sergio Pérez pour 2021. L'Allemand comme le Mexicain étant libres et sans autre solution, l'écurie de Milton Keynes va continuer de jouer la montre.

Lire aussi :

Peinant à suivre le rythme de son coéquipier Max Verstappen depuis le début de la saison, Albon a décroché à Sakhir son deuxième podium avec Red Bull, profitant de l'abandon malheureux de Sergio Pérez suite à une casse moteur dans les derniers tours de la course. Si le résultat a offert à Red Bull son premier double podium depuis trois ans, Verstappen n'a pas manqué de rappeler l'écart de performance avec son voisin de garage. "Je ne crois pas que ce soit très bien quand on pilote à 30 ou 40 secondes de son coéquipier", a lancé le Néerlandais au micro de Ziggo Sport. "Je peux être franc à ce sujet, n'est-ce pas ? C'est dommage pour Checo aussi, car il a fait une course très solide. Mais quoi qu'il en soit, c'est bien pour Alex qu'il décroche un podium."

Au sommet de l'écurie autrichienne, le discours officiel ne varie toujours pas après un week-end où Albon a donc alterné le pire et le meilleur. "Je pense qu'Alex a fait une bonne course", estime le directeur d'équipe Christian Horner. "Sergio a été malchanceux et Alex en a profité, et c'est ce que nous avons besoin de voir de sa part. Il s'est solidement repris après vendredi. Après sa sortie de piste, il s'est qualifié quatrième et il était là pour profiter de la malchance de Sergio et finir sur le podium. C'est notre premier double podium depuis le Japon 2017, notre premier podium à Bahreïn depuis 2013, donc je pense que c'était une bonne journée pour Alex."

Le week-end prochain à Bahreïn puis la semaine suivante à Abu Dhabi, Albon devra confirmer s'il veut conserver sa place aux côtés de Verstappen l'an prochain. "Aucune décision ne sera prise avant la fin du dernier Grand Prix", insiste Horner. "Nous lui donnons chaque opportunité, nous voulons qu'il réussisse. Nous avons été clairs sur ce point depuis le début, et des journées comme ça l'aident, mais il y a encore deux Grands Prix."

partages
commentaires
Verstappen critique la stratégie de Red Bull face à Hamilton

Article précédent

Verstappen critique la stratégie de Red Bull face à Hamilton

Article suivant

Ce que révèlent les photos de l'épave sur la survie de Grosjean

Ce que révèlent les photos de l'épave sur la survie de Grosjean
Charger les commentaires
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021
Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances Prime

Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances

Les dernières courses ont été difficiles pour Sergio Pérez. Le pilote Red Bull n'a récolté que 16 points depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne en juillet, et les chances de l'équipe de remporter le championnat des constructeurs ont été compromises. Pourtant, le Mexicain reste optimiste et pense qu'il a tous les outils nécessaires pour améliorer ses performances.

Formule 1
5 oct. 2021
Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient Prime

Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient

L'annonce de l'arrivée du Qatar en Formule 1 et de sa présence sur le long terme a montré que le Moyen-Orient avait un grand rôle à jouer dans l'avenir du championnat.

Formule 1
4 oct. 2021