Verstappen aurait fait mieux que Gasly en qualifs, selon Marko

Dans un entretien exclusif accordé à Motorsport.com, Helmut Marko a estimé que Max Verstappen aurait "gagné deux ou trois dixièmes" par rapport à Pierre Gasly au volant de l'AlphaTauri lors des qualifications du GP de Bahreïn.

Verstappen aurait fait mieux que Gasly en qualifs, selon Marko

Malgré son retour en grâce chez Toro Rosso/AlphaTauri, Pierre Gasly n'a toutefois jamais semblé être une solution suffisamment crédible aux yeux des dirigeants de Red Bull Racing pour lui confier à nouveau un baquet à bord du vaisseau-amiral de la marque.

Aussi, même quand il est devenu clair fin 2020 qu'Alex Albon n'était lui-même plus en odeur de sainteté du côté de Milton Keynes, le Français n'a jamais été parmi les favoris à sa succession. C'est d'ailleurs pour cela que la marque s'est tournée vers l'extérieur en recrutant l'expérimenté Sergio Pérez, pourtant non membre de la filière au taureau rouge.

Lire aussi :

Dans un entretien vidéo exclusif accordé à notre publication sœur en Allemagne, Formel1.de, Helmut Marko n'a pas vraiment donné de raison de croire que les choses vont changer rapidement.

Ainsi, quand il lui a été demandé où aurait fini Max Verstappen s'il avait été au volant de l'AlphaTauri pilotée par Gasly et avec laquelle le vainqueur du GP d'Italie 2020 a accroché la cinquième position sur la grille, Marko a répondu : "Je dirais que Max aurait certainement gagné deux ou trois dixièmes en qualifications. [Il aurait fait] le temps de Gasly moins deux dixièmes et demi. Mais il n'aurait sûrement pas été en pole."

Des mots qui résonnent forcément étrangement alors que, de l'autre côté du garage, le rookie Yuki Tsunoda, qui a disputé à Sakhir son premier Grand Prix, est couvert de louanges depuis quelques mois. D'ailleurs, dans le même entretien, Marko n'a une nouvelle fois pas caché son admiration.

"Avec Yuki, nous avons un incroyable diamant brut. Nous ne voulons pas lui brûler les ailes. Nous étudierons sa progression puis nous prendrons des décisions en temps voulu. La façon dont il s'y prend, dont il fait avancer la voiture, [c'est fantastique]. C'est aussi quelqu'un de charismatique. Nous sommes heureux de l'avoir."

"Nous verrons bien", a-t-il répondu à la question de savoir si le Japonais pouvait être un candidat crédible au remplacement de Pérez à l'avenir, si le Mexicain n'était pas suffisamment performant. "Il y a d'abord 23 Grands Prix à courir. Nous verrons comment ça va évoluer."

Propos recueillis par Christian Nimmervoll

partages
commentaires

Voir aussi :

Les pilotes de Formule 1 partis à l'assaut de la NASCAR

Article précédent

Les pilotes de Formule 1 partis à l'assaut de la NASCAR

Article suivant

Lewis Hamilton, un "super espion" à l'œil de lynx

Lewis Hamilton, un "super espion" à l'œil de lynx
Charger les commentaires
Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites Prime

Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites

Les conclusions de Pirelli sur les défaillances des pneus à Bakou n'ont pas complètement rejeté la faute sur les équipes, mais la fermeté de la réponse de la FIA laisse peu de place au doute.

L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1 Prime

L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1

Le travail en soufflerie constitue le fondement du développement aérodynamique d’une Formule 1. Cependant, les progrès de la recherche virtuelle annoncent la disparition de cet outil coûteux et compliqué.

Formule 1
15 juin 2021
Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull Prime

Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull

Sergio Pérez a passé la majorité de sa carrière à piloter en milieu de peloton, se demandant s'il aurait un jour une chance d'accéder à une équipe de pointe. Red Bull lui a donné cette opportunité, et bien que la vie au sommet soit difficile, le vainqueur de Bakou fait tout ce qu'il faut pour s'entendre avec Max Verstappen.

Formule 1
14 juin 2021
Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1 Prime

Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1

Le Grand Prix du Canada 2008 s'était apparenté à de véritables montagnes russes en piste comme en dehors, et avait été absolument passionnant à couvrir depuis le paddock. Voici pourquoi.

Formule 1
13 juin 2021
Un calendrier de 23 Grands Prix en péril Prime

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

Formule 1
12 juin 2021
Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré Prime

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré

Jean Alesi a immédiatement marqué la Formule 1 lors de ses débuts avec Tyrrell, mais sa décision de rejoindre Ferrari plutôt que Williams en 1991 était une erreur de jugement, dans une saison au cours de laquelle les luttes politiques internes ont miné le développement de la monoplace...

Formule 1
11 juin 2021
Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego Prime

Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego

Les pilotes ont tendance à être égoïste, mais pas Riccardo Patrese. Retour sur la carrière d'un véritable gentleman.

Formule 1
9 juin 2021
Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021

Après le Grand Prix d'Azerbaïdjan, sixième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
7 juin 2021