Verstappen : Finir deuxième du championnat "n'a pas d'importance"

Max Verstappen se concentre sur des bons résultats à décrocher lors des trois derniers Grands Prix de la saison, sans ambition au championnat.

Verstappen : Finir deuxième du championnat "n'a pas d'importance"

Revenu à 27 points de Valtteri Bottas malgré un Grand Prix de Turquie décevant, où il a tout de même profité de l'agonie du Finlandais, arrivé hors des points, Max Verstappen ne porte pas d'attention particulière à cette situation. Avant le double rendez-vous de Bahreïn puis la finale d'Abu Dhabi, le pilote Red Bull n'a aucun objectif autre que signer le meilleur résultat possible sur chaque course. Ainsi la deuxième place du championnat n'est ni une ambition, ni un sujet de concentration. "Nous verrons, deuxième ou troisième [du championnat], ça n'a pas vraiment d'importance", assure le Néerlandais dans le paddock de Sakhir. "Je veux juste signer un bon résultat. Si ça veut dire qu'à la fin je suis troisième du championnat mais qu'il y a eu des courses positives pour terminer la saison, j'en serai content."

Lire aussi :

Vainqueur du Grand Prix du 70e Anniversaire à Silverstone, Verstappen a dû se contenter de cet unique succès jusqu'à présent, tout en multipliant les podiums derrière la domination de Mercedes. Le titre que Red Bull espérait jouer cette année a vite été remisé au rang d'utopie. "Au premier Grand Prix, je pense qu'il était assez clair que nous étions trop loin", rappelle Verstappen. "Pourquoi ? Je ne sais pas, sinon nous aurions déjà changé ça. Tout le monde travaille dur, il n'y a aucun doute là-dessus. Mais beaucoup d'équipes travaillent dur, évidemment. Nous avons encore du retard à rattraper, mais c'est difficile de savoir pourquoi. En gros, nous avons besoin de plus de grip et de plus de puissance. C'est ça non ? On n'a jamais assez d'adhérence et on n'a jamais assez de puissance !"

Récemment, Verstappen avait déjà appelé à un changement d'approche de Red Bull pour les prochaines saisons, constatant que l'écurie de Milton Keynes parvenait à bien progresser en cours d'année mais partait à chaque fois de trop loin. C'est encore le cas ces dernières semaines, avec des évolutions introduites en Turquie et qui semblent prometteuses mais demandent encore confirmation dans des conditions plus normales. "C'est toujours difficile à dire en raison des conditions, mais j'ai testé des nouvelles pièces [à Istanbul] et c'était clairement positif", assure Verstappen. "J'ai donc hâte d'être ici, où nous avons davantage d'informations avec ces voitures et grâce aux dernières années. Je veux voir comment ça fonctionne ici. Mais je suis convaincu que ça peut être bien."

Verstappen espère surtout vivre un week-end moins "ennuyeux" que celui qu'il a connu il y a deux semaines. "Jusqu'à présent, nous avons obtenu beaucoup de bons résultats", souligne-t-il. "C'était à chaque fois des moments heureux. Alors parfois il y a un week-end comme ça, où rien ne fonctionne vraiment parfaitement. Le vendredi, et le début du samedi aussi, ça allait bien. Parfois il y a des résultats comme ça le dimanche, ça ne fonctionne pas, pour de nombreuses raisons."

partages
commentaires
Le peu d'essais avec Aston Martin n'inquiète pas Vettel
Article précédent

Le peu d'essais avec Aston Martin n'inquiète pas Vettel

Article suivant

Hamilton : "Il n'est pas facile d'être mon équipier"

Hamilton : "Il n'est pas facile d'être mon équipier"
Charger les commentaires
Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021
Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell... Prime

Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell...

La saison 2021 est certainement l'une des plus intenses qu'ait connues Lewis Hamilton au fil de sa longue et victorieuse carrière en Formule 1. Le septuple Champion du monde s'est confié à quatre médias au Grand Prix du Qatar, dont Motorsport.com, sur de nombreux sujets tels que cette bataille à couteaux tirés avec Max Verstappen, une Mercedes W12 qui lui donne du fil à retordre et son futur coéquipier George Russell…

Formule 1
24 nov. 2021