Verstappen : Avec le moteur Mercedes, on ne nous aurait jamais revus

Max Verstappen croit que Red Bull aurait dominé la saison 2017 de F1 si l’équipe de Milton Keynes avait disposé de l’unité de puissance Mercedes-Benz.

Verstappen : Avec le moteur Mercedes, on ne nous aurait jamais revus
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13 mène au départ, Lewis Hamilton, Mercedes-Benz F1 W08 victime d'une crevaison après un contact avec Sebastian Vettel, Ferrari SF70H
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13, passe Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08 pour la tête
Le vainqueur Max Verstappen, Red Bull Racing
Le vainqueur Max Verstappen, Red Bull Racing RB13, sous le drapeau à damier
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13
Max Verstappen lors d'une démonstration Red Bull à Assen
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13

Renault a fourni des moteurs Champions du monde à l’équipe Red Bull pendant quatre saisons consécutives sous l’ère Vettel, mais le passage aux complexes unités de puissance V6 hybrides a tourné à la faveur du manufacturier allemand, qui n’a pour l’heure laissé filer aucune couronne mondiale depuis l’introduction des nouvelles règles.

Max Verstappen est convaincu du fait que Red Bull disposait en 2017 d’un meilleur châssis que Mercedes. Et même si la firme allemande peut intégrer sa propre unité de puissance dans son package et le contrôler de manière absolue au niveau logiciel − qui plus est avec un partenaire lubrifiant dédié −, le Néerlandais ose suggérer que Red Bull aurait été capable, dans une position de client, d’en extraire un rendement suffisant pour s’imposer.

"Je pense qu’ils ne nous auraient jamais revus si nous avions eu un moteur Mercedes dans le dos", annonce-t-il sans équivoque à Motorsport.com.

Renault a beau avoir fait de gros gains de puissance en 2017, Verstappen demeure certain du fait qu’il disposait de "moins de chevaux que les autres constructeurs, à l’exception de Honda".

Chez Renault, le MGU-H était particulièrement vulnérable, poussé dans ses retranchements. "Le nôtre n’était juste pas assez stable comparativement à celui de Mercedes et Ferrari. Mais c’est dû à plusieurs choses, sinon ils auraient résolu cela il y a longtemps, bien entendu."

Un développement supérieur à celui de la concurrence ?

Red Bull espérait revenir dans la lutte pour les titres mondiaux en 2017, à la faveur de nouvelles règles remettant quelques sujets à plat du point de vue aérodynamique. Mais c’est bien Ferrari qui est parvenu à prendre la place de dauphin au championnat, en dépit de trois victoires signées par Ricciardo et Verstappen − les deux du Néerlandais ayant été signées dans le dernier quart de la saison à l’issue d’un intense travail de développement.

"On a vu que l’équipe est capable de vite inverser la vapeur. Ils ont pensé y aller avec une configuration à faible trainée, mais pour certaines raisons, ça n’a simplement pas fonctionné. Peut-être que c’était un peu trop optimiste. Bien entendu [au moment où les choses sont rattrapées, ndlr], ta saison est déjà perdue, mais cela donne confiance dans l'avenir et quant au fait que les choses vont dans la bonne direction," de conclure Verstappen.

 

partages
commentaires
Pas de risque de surmenage pour Alonso, "avant tout pilote F1 McLaren"

Article précédent

Pas de risque de surmenage pour Alonso, "avant tout pilote F1 McLaren"

Article suivant

Mercedes : Être indépendant de membres... "irremplaçables" !

Mercedes : Être indépendant de membres... "irremplaçables" !
Charger les commentaires
Pourquoi un retour des moteurs hurlants n'est pas si impensable Prime

Pourquoi un retour des moteurs hurlants n'est pas si impensable

Il n'y a pas que la lutte entre Verstappen et Hamilton qui oppose les patrons de Red Bull et de Mercedes : la nature des moteurs 2025 de Formule 1 fait également l'objet de désaccords. Mais les espoirs d'avoir des unités de puissance bruyantes, sources d'émotions fortes tout en étant respectueuses de l'environnement ne sont pas forcément opposés.

Les notes du Grand Prix de Hongrie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Hongrie 2021

Après le Grand Prix de Hongrie, onzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
2 août 2021
Pourquoi Mercedes semble dans le match sur un "circuit Red Bull" Prime

Pourquoi Mercedes semble dans le match sur un "circuit Red Bull"

Mercedes a terminé les essais du vendredi au Hungaroring avec un net écart sur Red Bull grâce au rythme de Valtteri Bottas qui a dominé les EL2. Mais il y a d'autres raisons pour lesquelles l'équipe des Flèches d'Ébène est satisfaite de ses progrès jusqu'à présent sur un circuit que de nombreux observateurs considèrent comme favorable à Red Bull.

Formule 1
31 juil. 2021
Les mystères soulevés par le rejet de la requête de Red Bull Prime

Les mystères soulevés par le rejet de la requête de Red Bull

Le rejet par la FIA de la demande de Red Bull de réexaminer l'accident du Grand Prix de Grande-Bretagne entre Lewis Hamilton et Max Verstappen a peu surpris dans le monde de la Formule 1.

Formule 1
30 juil. 2021
À quel point les F1 de 2022 seront-elles différentes du modèle présenté ? Prime

À quel point les F1 de 2022 seront-elles différentes du modèle présenté ?

La F1 de 2022 présentée ces derniers jours ne se retrouvera pas à l'identique sur la grille la saison prochaine. Les équipes ont la liberté de mettre leur patte dans plusieurs zones clés, et elles ne vont pas s'en priver.

Formule 1
28 juil. 2021
Les signes de la très bonne santé de la F1 Prime

Les signes de la très bonne santé de la F1

Le calendrier de la Formule 1 est peut-être encore perturbé par la pandémie qui affecte les voyages, mais, selon Mark Gallagher, le business lui-même est fondamentalement fort grâce à la rivalité épique sur la piste et à l'arrivée constante de nouveaux sponsors.

Formule 1
27 juil. 2021
L'avantage inattendu de la course sprint Prime

L'avantage inattendu de la course sprint

Le test des courses sprint en Formule 1 à Silverstone a suscité des réactions mitigées samedi, mais il restait à savoir quel serait son impact sur le Grand Prix de dimanche. Alors que les fans s'émerveillaient du départ de Fernando Alonso, une leçon clé permettait d’anticiper l’accident survenu à Copse le lendemain.

Formule 1
25 juil. 2021
Les conséquences cachées du crash de Verstappen Prime

Les conséquences cachées du crash de Verstappen

Les limitations budgétaires mises en place en 2021 n'ont de cesse d'amener les équipes de pointe à devoir faire de nouveaux compromis pour limiter les dépenses. Ceux-ci sont particulièrement ressentis en situations d'accidents causant d'importants dégâts.

Formule 1
24 juil. 2021