Accrochage Verstappen-Hamilton : "Faute tactique" ou "incident de course" ?

Toto Wolff et Christian Horner sont revenus sur l'accrochage entre Max Verstappen et Lewis Hamilton au Grand Prix d'Italie, et chacun a son propre point de vue.

Accrochage Verstappen-Hamilton : "Faute tactique" ou "incident de course" ?

Max Verstappen et Lewis Hamilton ont tous les deux abandonné après un accrochage au 26e tour du Grand Prix d'Italie. Le pilote Mercedes venait de quitter la voie des stands avec des gommes mediums neuves tandis que son rival s'était retrouvé derrière la McLaren de Lando Norris après un arrêt complètement raté. Les deux hommes ont abordé la première chicane côte à côte, et Verstappen a décollé sur un vibreur avant d'atterrir sur la monoplace de Hamilton.

Les pilotes se sont mutuellement rejeté la faute. Dans le camp Red Bull, Verstappen a affirmé que Hamilton ne lui avait pas laissé suffisamment de place. Dans le camp Mercedes, Hamilton a indiqué que Verstappen savait de quelle manière allait se terminer sa passe d'armes en continuant à résister. L'avis des pilotes a été donné, mais qu'en est-il des directeurs d'équipe ? Interrogé par Sky Sports, Toto Wolff a répondu qu'il avait "déjà vu ça auparavant. Au football, ils appellent ça une faute tactique. [Verstappen] savait surement que si Lewis restait devant, il remporterait la course."

Lire aussi :

Christian Horner a quant à lui donné une réponse plus nuancée que celle offerte par le directeur de Mercedes. Selon lui, les deux protagonistes auraient pu agir différemment. Par conséquent, il est impossible de ne retenir qu'un seul fautif.

"Tout d'abord, nous n'aurions pas dû être dans cette position à cause de notre mauvais arrêt", a précisé le directeur de Red Bull au micro de Sky Sports. "Max avait la vitesse et assez de place à l'extérieur. Lewis lui a laissé assez [de place] à l'approche du premier virage, mais nous pensons que Lewis l'a probablement trop enfermé avant le deuxième virage."

"Je pense que [Verstappen] en avait assez fait pour qu'on lui donne plus de place sur la gauche. Le problème peut être abordé dans les deux sens donc, d'un point de vue neutre, c'est un incident de course. Je pense sincèrement que l'on peut dire que Max aurait dû virer un peu plus à gauche, que Lewis aurait dû lui laisser plus de place. C'est vraiment difficile de rejeter la faute sur l'un ou sur l'autre."

Plus tôt dans la course, les routes de Verstappen et Hamilton s'étaient déjà croisées. À l'approche de la deuxième chicane, le septuple Champion du monde avait tenté un dépassement par l'extérieur et était entré en contact avec son adversaire, ce qui l'avait poussé hors de la piste.

Après avoir revu les deux incidents, Wolff a déclaré : "Lorsque vous regardez [l'incident du premier tour], [Hamilton] a levé le pied, ce qui était assez fort car cela voulait dire que [Verstappen] restait devant. Et lors de l'incident qui s'est fini en accrochage, Max savait très bien que cela allait se terminer en un accident. Mais laissons les commissaires rendre leur verdict. Je ne veux pas faire de commérages comme certains de mes collègues", a-t-il ajouté avant que les commissaires ne décident d'infliger à Verstappen un recul de trois places sur la grille du Grand Prix de Russie.

L'épisode de Monza n'est qu'une ligne de plus dans l'histoire de la relation chaotique entre Hamilton et Verstappen. Plus tôt dans la saison, les deux pilotes s'étaient accrochés au départ du Grand Prix de Grande-Bretagne, Verstappen ayant subi un crash mesuré à 51 g dans le virage de Copse. Mais selon Horner, les deux accidents sont différents et donc ils ne peuvent pas être comparés.

"Je pense que c'est un incident très différent de celui de Silverstone, et je pense que [Verstappen] avait obtenu le droit d'avoir plus d'espace au deuxième virage", a-t-il martelé. "Les contacts, ça arrive. Je suis déçu que Toto parle de [faute tactique]. Je pense que c'est un incident de course. Heureusement, personne n'a été blessé aujourd'hui."

Mais là encore, les avis entre directeurs d'équipe divergent. "Si nous ne gérons pas cela correctement, et je suis certain que les commissaires géreront cela correctement, [les accrochages] ne vont pas cesser. Il y a eu [un crash] à haute vitesse à Silverstone, il y a eu une voiture qui a fini sur l'autre, sur la tête de Lewis. Jusqu'où allons-nous aller ?" s'est interrogé Wolff.

partages
commentaires
Wolff : "Le Halo a sauvé la vie de Lewis Hamilton"
Article précédent

Wolff : "Le Halo a sauvé la vie de Lewis Hamilton"

Article suivant

Hamilton surpris par l'attitude de Verstappen après l'accrochage

Hamilton surpris par l'attitude de Verstappen après l'accrochage
Charger les commentaires
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021
L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1 Prime

L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1

Initialement controversé en raison de son effet sur l'esthétique et le poids des Formule 1, le Halo a gagné en reconnaissance depuis son introduction en 2018. Pat Symonds se penche sur la création d'un sauveur de vies.

Formule 1
18 déc. 2021