Verstappen déjà "inquiet" pour la compétitivité de Renault en 2018

Le pilote Red Bull Racing, Max Verstappen, a admis s'inquiéter au sujet de ses chances de titre pour 2018, citant un manque d'évolutions majeures de la part du fournisseur de moteurs, Renault.

Renault est arrivé en 2017 avec un tout nouveau concept de moteur, mais ses unités de puissance continuent d'être en retrait par rapport à celles des constructeurs rivaux, Mercedes et Ferrari. 

Red Bull, qui a été l'adversaire le plus proche de l'Étoile l'an passé, mais qui a glissé à une assez lointaine troisième place derrière les Flèches d'Argent et une écurie Ferrari en résurrection en 2017, a en de nombreuses occasions publiquement fondé ses espoirs de remontée dans la hiérarchie sur une évolution majeure de l'unité de puissance.

Toutefois, le directeur général de Renault Sport Racing, Cyril Abiteboul, qui a plus tôt dans la saison critiqué Red bull qui a, selon lui, "comme toujours, la mauvaise communication" concernant le développement moteur, a déclaré à Formula1.com, au Canada, qu'il n'y avait pas de "solution miracle" pour l'unité de puissance cette année, ajoutant : "Franchement, la prochaine grosse amélioration sera l'année prochaine."

À la suite du GP du Canada, Verstappen, qui a décrit cette saison comme "déjà merdique", a exprimé ses inquiétudes pour 2018, qualifiant la situation avec les évolutions moteur Renault de "très décevante".

Le Néerlandais, dont l'accord avec Red Bull court jusqu'à la fin 2018, a déclaré durant l'émission Peptalk, ce lundi : "Je veux gagner. Je pense que l'équipe est absolument capable de le faire. On peut voir que la voiture a beaucoup progressé, mais maintenant la puissance doit arriver également."

"Mais cette année, rien n'arrive, comme vous l'avez probablement lu. Donc je suis inquiet à ce sujet. Ils ont promis cela, mais au final, très peu a été fait en termes d'évolutions cette année. C'est très décevant. Et je suis inquiet pour l'année prochaine. Cette année, nous voulions nous battre pour le titre, en tant qu'équipe, mais nous en sommes loin."

Verstappen a abandonné au 11e des 70 tours du GP du Canada, se garant sur le côté de la piste avec ce qui semble être une défaillance de la batterie. "Ces choses arrivent", a déclaré Verstappen au sujet de ce retrait alors qu'il était second. "J'ai connu cela en karting aussi. Évidemment, on ne veut pas que cela arrive à nouveau, donc ils doivent travailler dessus."

Questionné sur le point de savoir si cela faisait partie du jeu, il a répondu : "Oui et non. Tout est supposé fonctionner. Il faut être capable d'atteindre l'arrivée. Et ensuite, cela dépend du package, évidemment."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Max Verstappen
Équipes Red Bull Racing
Type d'article Actualités
Tags cyril abiteboul, renault