Verstappen - Je suis prêt à jouer le titre en 2017

Après une saison presque complète chez Red Bull Racing, Max Verstappen se sent prêt à jouer le titre mondial en 2017.

Max Verstappen a connu des hauts et des bas depuis qu'il a rejoint RBR au Grand Prix d'Espagne, remportant sa première victoire dès Barcelone mais étant également impliqué dans des incidents polémiques avec ses rivaux.

Malgré certaines frustrations liées à la campagne actuelle, Verstappen ne doute pas qu'il est parfaitement prêt à se battre pour la couronne mondiale si l'équipe lui fournit la voiture capable de le faire. Le Néerlandais affirme par ailleurs qu'il pourrait se montrer moins agressif avec une monoplace plus rapide.

"Oui, tout à fait, car on a un état d'esprit complètement différent une fois qu'on a cette voiture capable de remporter le championnat", répond Verstappen lorsque Motorsport.com lui demande s'il se sent prêt à jouer le titre, dans une interview exclusive. "On n'a pas besoin d'aller à 105% tout le temps. On peut relâcher un peu la pression, prendre une deuxième place au lieu d'attaquer pour gagner."

"Je sais qu'on essaie toujours d'obtenir le meilleur résultat possible, car c'est peut-être la meilleure façon de gagner une course, mais parfois, ça peut mal tourner, et les gens pensent alors qu'on est trop agressif. Mais je pense que l'état d'esprit change complètement, c'est tout."

Trouver la limite

L'un des principaux défis rencontrés par Verstappen depuis son arrivée chez Red Bull est celui de trouver les limites de sa voiture. Tandis que son coéquipier Daniel Ricciardo dispute sa troisième saison au sein de la structure de Milton Keynes, le nouveau pilote RBR a dû trouver ses marques en cours de saison.

"Je pense qu'en général, j'apprends davantage à connaître les limites de la voiture", poursuit-il. "La façon dont il faut que je la pilote, les différents scénarios, les différentes météos, les choses de ce genre. Je trouve une position plus confortable pour mon baquet, pour l'accélérateur, pour le frein, pour savoir à quel point je veux que ces pédales soient rigides, ce genre de trucs."

"Je dirais que ça correspond de plus en plus à ce que je veux. Mais on ressent toujours de nouvelles choses sur un nouveau circuit. Puis on se rend compte : 'Ah, ça, ça a l'air de bien marcher, travaillons à partir de là'. Cela ne fait que progresser."

Une atmosphère détendue

Dans l'ensemble, c'est une saine rivalité qui a opposé Daniel Ricciardo à son nouveau coéquipier, les deux pilotes affichant un niveau de performance relativement égal. Verstappen se sent plus à l'aise que chez Toro Rosso, où il y avait parfois des tensions avec Carlos Sainz.

"Je trouve ça très simple", commente le batave. "Chez Toro Rosso, on veut faire ses preuves pour obtenir sa place dans la grande équipe. C'est pourquoi les choses peuvent être un peu plus tendues en général. Une fois qu'on arrive dans la grande équipe, on y est, on le sait. À partir de là, on commence à travailler pour obtenir de bons résultats et pour se battre pour la victoire ou le podium. Je pense que c'est pour ça que c'est un peu plus détendu."

Lorsque nous lui demandons ce qu'il a appris de Ricciardo, Verstappen répond : "Je pense que c'est simplement de l'expérience, je dirais. Il connaît la voiture évidemment, bien mieux que moi. Il court en F1 depuis des années. C'est simplement de l'expérience en général."

"On sait si on a fait un mauvais tour ou non, puis on dit : 'Ok, donnez-moi un train de pneus, j'en tirerai presque une seconde'. On le sent, quand on est pilote. Et bien sûr, quand on monte dans la voiture ou en général, on se dit quand même qu'on ne connaît pas le plein potentiel de celle-ci. Je pense que ça vient simplement avec l'expérience."

Veste Red Bull Racing 2016
Veste Red Bull Racing 2016, sur Motorstore.com
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Max Verstappen
Équipes Red Bull Racing
Type d'article Actualités