Verstappen : Massa "a gâché mon tour"

Alors qu'il avait signé le meilleur temps des Essais Libres 3 du Grand Prix de Bahreïn, Max Verstappen n'a pu concrétiser en qualifications, où il n'a pris que la sixième place.

Relégué à un dixième et demi de son coéquipier Daniel Ricciardo en Q3, Verstappen déplore la gêne occasionnée par la Williams de Felipe Massa, qui semble l'avoir privé d'un meilleur résultat.

"Les qualifications se sont très bien passées, j'étais plus rapide à chaque run", relate le pilote Red Bull. "Je me sentais vraiment bien dans la voiture, mais dans mon dernier run de Q3, j'étais derrière Lewis et nous préparions nos tours. Juste avant que j'arrive au dernier virage, Felipe a plongé devant moi et s'est juste arrêté. Il y avait un grand écart derrière nous, je me disais : 'Pourquoi tu fais ça ?'."

"J'ai donc dû passer le virage entier en première pour créer un écart avec lui, et ça a gâché mon tour, parce que les pneus étaient froids, je suis mal sorti du dernier virage et c'était foutu. Au premier virage, les pneus étaient trop froids, j'ai eu du sous-virage et c'est l'effet boule de neige. C'est un peu dommage. Je pense que nous pourrions nous respecter pour laisser ce petit écart au lieu d'essayer de s'immiscer juste avant le dernier virage. Mais c'est comme ça, je ne peux rien y faire."

Lorsqu'il lui est demandé s'il a évoqué la situation avec Massa, Verstappen répond : "Il est Brésilien, vous savez. Donc il n'y a pas grand-chose à discuter."

Espoirs pour la course

Au final, ce sont trois dixièmes qui séparent la première Red Bull de la meilleure Ferrari, un écart qui s'accroît à huit dixièmes par rapport à la pole position. Cela n'est toutefois pas représentatif, selon Max Verstappen.

"Nous savons tous qu'en qualifications, Mercedes et Ferrari peuvent augmenter la puissance de leurs moteurs plus que nous, malheureusement", souligne le Néerlandais, "mais en course, nous avons généralement l'air plus compétitifs qu'en qualifications."

Tandis que les Flèches d'Argent s'attendent à être fortement menacées par la Scuderia en course, le rythme de la SF70H étant plus prometteur sur les longs relais par rapport à la concurrence, Verstappen voit en Ferrari la cible la plus propice pour les Red Bull. Même si tout est possible !

"Je pense que nous pouvons être proches de Ferrari, je pense que Mercedes reste un peu trop rapide, mais normalement, quand c'est dur pour les pneus, ils ont tendance à avoir plus de difficultés, donc on ne sait jamais", conclut-il.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP de Bahreïn
Sous-évènement Qualifications
Circuit Bahrain International Circuit
Pilotes Max Verstappen
Équipes Red Bull Racing
Type d'article Réactions