Résumé de course
Formule 1 GP des Pays-Bas

Course - Verstappen mate le déluge, Gasly offre un podium à Alpine !

Max Verstappen a remporté un Grand Prix des Pays-Bas rendu dantesque par les multiples averses à Zandvoort, où Alpine a renoué avec le podium grâce à Pierre Gasly.

Max Verstappen, Red Bull Racing RB19

Au lendemain de qualifications largement perturbées par la pluie, la première grande question autour de ce Grand Prix des Pays-Bas était de savoir si les averses s'inviteraient à nouveau. L'autre concernant la capacité de Max Verstappen à égaler le record de neuf victoires consécutives de Sebastian Vettel, vieux de dix ans. 

Sur une piste sèche mais sous un ciel très menaçant, les choix de pneus au départ ont vu le poleman Max Verstappen opter pour les tendres, tout comme la quasi-totalité de la grille, à la seule exception de Lewis Hamilton, parti en mediums depuis la 13e place. À l'extinction des feux, de très fines gouttes de pluie ont fait leur apparition mais n'ont pas empêché le leader du championnat de conserver la tête, devant Lando Norris et un Fernando Alonso très inspiré. 

Sauf que, dès la fin du premier tour, les trombes d'eau se sont abattues ! Sergio Pérez a été le premier à rentrer pour chausser les intermédiaires à l'issue de cette première boucle, tout comme Charles Leclerc... qui a perdu très gros puisque les pneus n'étaient pas prêts chez Ferrari. Max Verstappen et Fernando Alonso rentrant un tour plus tard, Lando Norris et George Russell ont choisi de rester en slicks avec une pluie s'allégeant, et le pilote Mercedes s'est emparé du commandement au prix d'un magnifique freinage, avant d'être cloué sur place un peu plus tard par un Sergio Pérez exploitant au mieux ses pneus intermédiaires. 

Un premier tour mouvementé à Zandvoort !

Un premier tour mouvementé à Zandvoort !

Les pilotes ayant misé sur un maintien en pneus slicks ont peu à peu reculé dans la hiérarchie et dû se résoudre à l'évidence, offrant un classement chamboulé après 6 tours : Sergio Pérez en tête loin devant Zhou Guanyu, Pierre Gasly et Max Verstappen, obligé de passer à l'offensive sur le Français puis le Chinois pour tenter de revenir ensuite sur son coéquipier. Plus loin, pour son baptême du feu, Liam Lawson a écopé d'une pénalité de 10 secondes pour avoir gêné Kevin Magnussen

La grosse averse passée, la piste s'est peu à peu mise à sécher tandis que Max Verstappen s'est employé à combler irrémédiablement l'écart avec le leader, initialement supérieur à la dizaine de secondes. Dans ces conditions, on a vu les premiers pilotes prendre à nouveau le parti des pneus slicks, parmi lesquels Lewis Hamilton chez Mercedes. Chez Red Bull, c'est Max Verstappen qui a été appelé au stand en premier pour rechausser les tendres, puis Sergio Pérez un tour plus tard. Un scénario qui a permis au double Champion du monde de facilement reprendre la tête.

Sargeant encore dans le mur

Au 15e tour de course, la pluie a fait une nouvelle apparition alors que tous les pilotes avaient renoué avec les pneus slicks. L'intensité, moindre, n'a pas contribué à tremper à nouveau la piste. En revanche, Logan Sargeant est violemment sorti de la piste, pour la deuxième fois en 24 heures, provoquant l'intervention de la voiture de sécurité. Quelques pilotes en ont profité pour repasser au stand, dont George Russell pour passer en pneus durs après avoir fulminé contre la stratégie manquée de son écurie en début de course. Pierre Gasly, alors quatrième, a écopé d'une pénalité de cinq secondes consécutive à un excès de vitesse dans les stands. 

C'est sous un grand soleil, au 22e tour, que la course a été relancée. Avec notamment un Alex Albon huitième en n'étant pas encore passé par les stands, conservant ses gommes tendres du départ. Après avoir donné le tempo, Max Verstappen a gardé ses distances avec son coéquipier sans difficulté. Quant à Kevin Magnussen et Yuki Tsunoda, ils ont eu maille à partir avec les commissaires pour s'être décalés dans la zone de freinage face à Esteban Ocon, auteur d'une belle remontée dans le sillage d'Alex Albon. 

Pierre Gasly a réalisé une course solide avec son Alpine, malgré une pénalité.

Pierre Gasly a réalisé une course solide avec son Alpine, malgré une pénalité.

Le cap de la mi-course franchie, l'avance de Max Verstappen était de cinq secondes sur Sergio Pérez, et quasiment dix sur Fernando Alonso. Quant à la piste, elle s'est totalement asséchée en dépit du retour épisodique et presque anecdotique de quelques gouttes. À l'agonie au volant d'une Ferrari au plancher endommagé, Charles Leclerc s'est, lui, retrouvé à croiser le fer avec le rookie Liam Lawson, s'inclinant face au pilote AlphaTauri pour chuter au-delà de la 15e place, avant d'être appelé à son stand pour mettre définitivement pied à terre. 

Pendant ce temps, la stratégie de fin de course a commencé à s'affiner, avec un deuxième arrêt à exécuter pour les pilotes de tête. Carlos Sainz a été le premier à repasser par les stands, imité par Esteban Ocon, Lando Norris et Alex Albon. Red Bull a rappelé successivement Sergio Pérez et le leader Max Verstappen, dont la position de tête n'a pas été mise en péril par cette ultime salve d'arrêts au stand, d'autant que l'arrêt de Fernando Alonso a été manqué par Aston Martin, offrant la troisième place à Carlos Sainz. Temporairement, car le double Champion du monde a repris son bien en piste, à la force du poignet. 

Le déluge chamboule tout !

Dans la lutte pour les places d'honneur, Yuki Tsunoda a perdu gros dans un contact avec George Russell, et s'est retrouvé en perdition à cause d'un aileron avant endommagé. Pierre Gasly, lui, s'est offert un dépassement remarquable sur Carlos Sainz pour s'emparer de la quatrième place. L'on aurait pu croire, à une dizaine de tours de la fin, que tout était joué, mais la pluie est revenue une dernière fois jouer un mauvais tour avec une averse sans aucun doute la plus violente depuis le début de la journée ! 

La pluie a semé le chaos en fin de course à Zandvoort.

La pluie a semé le chaos en fin de course à Zandvoort.

Une averse parfaitement anticipée par les radars météo, permettant à plusieurs équipes de chausser les intermédiaires au moment même où elle est arrivée, à commencer par Sergio Pérez. Un véritable déluge s'est abattu avec encore 11 tours à couvrir, remettant tout en cause pour les protagonistes et poussant même Esteban Ocon, le seul à faire ce choix, à chausser les pneus pluie.

Sous cette pluie, Sergio Pérez est le premier à s'être fait piéger, au premier virage, permettant à Fernando Alonso de lui ravir la deuxième place. Au même endroit un peu plus tard, c'est Zhou Guanyu qui a tapé fort, tandis que la pluie s'est encore accentuée et que le drapeau rouge a été brandi. Nombreux sont les pilotes à être partis à la faute sans grosse conséquence, mais on retiendra que l'interruption a souri à ceux qui n'avaient pas encore plongé dans les stands, le changement de pneus étant autorisé sous drapeau rouge. 

Avec encore sept tours à parcourir, l'interruption s'est faite avec en tête Max Verstappen devant Fernando Alonso, Sergio Pérez, Pierre Gasly, Carlos Sainz, Lewis Hamilton, et Lando Norris. Il aura fallu patienter trois quarts d'heure pour renvoyer tout ce petit monde en piste afin de conclure les débats, avec l'obligation de chausser les pneus intermédiaires, conformément à la procédure qui avait été annoncée pour ce cas de figure avant le week-end, et sous la forme d'un départ lancé. 

Verstappen ne tremble pas, Gasly saisit sa chance

Au terme de deux tours de neutralisation, la voiture de sécurité a libéré une dernière fois le peloton pour une explication finale en six boucles. Malgré la pression qu'a tenté de mettre Fernando Alonso, Max Verstappen a parfaitement géré sa relance en tête, précédant un combat dans le peloton rendu difficile par le manque de visibilité. Sergio Pérez, resté troisième, a écopé d'une pénalité de 5 secondes pour vitesse excessive dans les stands qui a forcément affuté les dents longues d'un Pierre Gasly entrevoyant de nouveau le podium. 

Premier podium avec Alpine pour Pierre Gasly.

Premier podium avec Alpine pour Pierre Gasly.

George Russell, auteur jusqu'ici d'une bonne remontée, a renoncé à quelques encablures de l'arrivée après un accrochage avec Lando Norris et permis à Esteban Ocon de réintégrer le top 10.

Serein malgré les conditions, Max Verstappen s'est imposé pour égaler le fameux record de Sebastian Vettel, puisqu'il s'agit de sa neuvième victoire consécutive. Fernando Alonso a pris la deuxième place devant Pierre Gasly, capable de maintenir l'écart avec Sergio Pérez sous les cinq secondes. Carlos Sainz, Lewis Hamilton, Lando Norris, Alex Albon, Oscar Piastri et Esteban Ocon complètent le top 10 sous le drapeau à damier.

Netherlands Grand Prix des Pays-Bas 

 
 
         
Infos sur le pilote
 
 
 
   
P. Pilote # Tours Temps Intervalle km/h Stands Points Abandon Constructeur Moteur
1 Netherlands M. Verstappen Max Verstappen Red Bull 1 72 -     6 25   Red Bull Red Bull
2 Spain F. Alonso Fernando Alonso Aston Martin 14 72 +3.744 3.744   5 19   Aston Martin Mercedes
3 France P. Gasly Pierre Gasly Alpine 10 72 +7.058 3.314   5 15   Alpine Renault
4 Mexico S. Pérez Sergio Pérez Red Bull 11 72 +10.068 3.010   6 12   Red Bull Red Bull
5 Spain C. Sainz Jr Carlos Sainz Jr Ferrari 55 72 +12.541 2.473   5 10   Ferrari Ferrari
6 United Kingdom L. Hamilton Lewis Hamilton Mercedes 44 72 +13.209 0.668   5 8   Mercedes Mercedes
7 United Kingdom L. Norris Lando Norris McLaren 4 72 +13.232 0.023   6 6   McLaren Mercedes
8 Thailand A. Albon Alexander Albon Williams 23 72 +15.155 1.923   4 4   Williams Mercedes
9 Australia O. Piastri Oscar Piastri McLaren 81 72 +16.580 1.425   5 2   McLaren Mercedes
10 France E. Ocon Esteban Ocon Alpine 31 72 +18.346 1.766   6 1   Alpine Renault
11 Canada L. Stroll Lance Stroll Aston Martin 18 72 +20.087 1.741   7     Aston Martin Mercedes
12 Germany N. Hülkenberg Nico Hülkenberg Haas 27 72 +20.840 0.753   5     Haas Ferrari
13 New Zealand L. Lawson Liam Lawson AlphaTauri 40 72 +26.147 5.307   7     AlphaTauri Red Bull
14 Denmark K. Magnussen Kevin Magnussen Haas 20 72 +26.410 0.263   6     Haas Ferrari
15 Finland V. Bottas Valtteri Bottas Alfa Romeo F1 Team KICK 77 72 +27.388 0.978   5     Alfa Romeo Ferrari
16 Japan Y. Tsunoda Yuki Tsunoda AlphaTauri 22 72 +29.893 2.505   5     AlphaTauri Red Bull
17 United Kingdom G. Russell George Russell Mercedes 63 72 +55.754 25.861   7     Mercedes Mercedes
dnf China Z. Guanyu Zhou Guanyu Alfa Romeo F1 Team KICK 24 62       4   Tête-à-queue Alfa Romeo Ferrari
dnf Monaco C. Leclerc Charles Leclerc Ferrari 16 41       3   Collision Ferrari Ferrari
dnf United States L. Sargeant Logan Sargeant Williams 2 14           Tête-à-queue Williams Mercedes

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent LIVE F1 - Suivez le Grand Prix des Pays-Bas en direct
Article suivant Alonso s'offre le point du meilleur tour à Zandvoort

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France