Verstappen est une menace pour le championnat, selon Wolff

Mercedes estime que le pilote Red Bull Max Verstappen est désormais clairement dans la course au titre avec Lewis Hamlilton et Valtteri Bottas.

Verstappen est une menace pour le championnat, selon Wolff

Suite à sa victoire lors du Grand Prix du 70e Anniversaire, Max Verstappen figure à la seconde position du championnat à 30 points de Lewis Hamilton, malgré un abandon lors de la première épreuve en Autriche. 

Avant le week-end dernier, Toto Wolff, le directeur exécutif de Mercedes, a répété que la saison était loin d'être terminée au sortir des quatre premiers GP remportés par son écurie. Et pour lui, c'est clair : Verstappen va jouer le titre en 2020.

Lire aussi :

"Je pense que c'est le cas", a-t-il répondu quand il lui a été demandé si une lutte s'était engagée pour le titre mondial. "J'apprécie plutôt cette situation parce que tout le monde disait 'OK, ça va être une promenade de santé pour Mercedes', et voilà."

"Ça n'a pas été une promenade de santé. Nous n'avions clairement pas la voiture la plus rapide, peut-être même pas la seconde plus rapide. Nous avons vu par le passé que les conditions chaudes ne conviennent pas à notre voiture, mais comme je l'ai déjà dit, c'est beaucoup plus complexe que cela. En fait, je suis prêt à relever le défi."

"Nous avons probablement le package le plus rapide, mais le package le plus rapide implique aussi le plus d'appui, et ce dernier fait plus travailler les pneus. À cet égard, nous devons apprendre à régler la voiture pour que les pneus survivent un peu. Je suis vraiment curieux et intéressé de voir comment nous allons faire à Barcelone. Nous avons une poignée de jours pour comprendre, et il n'y a rien de mieux qu'un grand défi."

Red Bull attend d'avoir "une idée plus précise"

Du côté de son homologue de chez Red Bull, Christian Horner, on souhaite surtout temporiser avant de faire part de ses ambitions. Par le passé, l'écurie autrichienne a pris l'habitude de monter en puissance progressivement à mesure que les saisons avançaient. Toutefois, la pandémie de COVID-19 a bouleversé le calendrier, qui a démarré en juillet seulement, et retiré du programme certaines pistes où l'écurie excelle en général.

Quand il est demandé à Horner, par Motorsport.com, si Verstappen pouvait surfer sur cette dynamique pour aller jouer la couronne mondiale, il répond : "C'est difficile à dire. Je pense que Mercedes a sous-performé [dimanche], par rapport aux dernières épreuves, donc je pense qu'il y aura encore quelques courses avant que nous ayons une idée plus précise sur ce point. Mais nous sommes ravis de remporter cette première victoire de 2020, en particulier lors de cette course anniversaire."

Lire aussi :

Malgré tout, Horner estime que la seconde course de Silverstone est le premier signe du potentiel de la RB16. "Ces voitures ont été peu sollicitées jusqu'à présent. C'est donc seulement cette fois que nous avons vraiment pu voir les performances dont nous pensions qu'elle était capable."

"Il est donc très important pour nous de comprendre pourquoi elle a été si performante [dimanche]. Dans des virages où nous avons été médiocres samedi dernier il n'y avait pas de problème du tout. Le vent était un peu moins fort, les températures étaient assez similaires à celles des deux derniers jours et du week-end dernier. La pression des pneus était légèrement différente, à cause des problèmes que Pirelli a eu le week-end dernier."

"Il est important pour nous de prendre ces données, de les analyser et de les comprendre, parce que nous ne sommes vraiment pas performants le samedi, où nous nous battons à coups de dixièmes avec Racing Point et Renault ce week-end, et puis nous leur avons pris un tour en course. Il y a donc un grand delta, et nous avons vu un peu la même chose au cours des quatre ou cinq dernières courses. Nous avons beaucoup de choses à comprendre, mais c'est vraiment encourageant d'avoir cette performance. Cela récompense tout le travail qui est fait."

partages
commentaires

Voir aussi :

"Aucune tension" entre McLaren et Mercedes malgré le cas Racing Point

Article précédent

"Aucune tension" entre McLaren et Mercedes malgré le cas Racing Point

Article suivant

Félix da Costa : "La F1, ce n'est plus pour moi"

Félix da Costa : "La F1, ce n'est plus pour moi"
Charger les commentaires
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021
Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson Prime

Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson

Le Grand Prix d'Italie, à Monza, résonne aussi comme un rappel dramatique de l'accident qui fut fatal à Ronnie Peterson. C'était le 11 septembre 1978, il y a 43 ans.

Formule 1
11 sept. 2021
Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro Prime

Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro

La saison 2021 de la Formule 1 a posé des défis sans précédent aux équipes, car l'impact de la pandémie de COVID-19 les a empêchées de produire des voitures entièrement nouvelles.

Formule 1
10 sept. 2021
Zandvoort, source d'inspiration pour l'avenir des circuits Prime

Zandvoort, source d'inspiration pour l'avenir des circuits

Les virages inclinés de Zandvoort, qui ont ajouté de l'intrigue à un circuit serré et sinueux, ainsi que les bacs à gravier, ont été les stars du Grand Prix des Pays-Bas. Bien qu'il ne s'agisse pas d'un nouveau concept pour les circuits, il pourrait inspirer d'autres pistes sur la façon de pimenter leurs propres épreuves.

Formule 1
9 sept. 2021